Tandis que Jo mourait, Marine valsait.

images

Jo is gone ! En ce printemps pluvieux de referendum sur la sortie de l’Europe (Brexit), la députée Britannique travailliste Jo Cox a été sauvagement assassinée jeudi par un soi-disant déséquilibré dans le West Yorkshire. Il aurait crié « Britain first ! ».  Une partie de la presse peine encore à qualifier l’assassin abonné aux revues néo-nazies d’être un sympathisant de l’extrême droite. Le terrorisme n’aurait-il qu’une couleur de peau ? La victime de 41 ans, mère de deux enfants, militait depuis longtemps contre le racisme, pour la tolérance et l’accueil des réfugiés. Elle a payé de sa vie son engagement pour le maintien du Royaume-Uni en Europe. La campagne enragée et hystérique des partisans du non a donc bien produit ses effets. Pendant ce temps Marine Le Pen, invitée par le parti d’extrême droite autrichien FPO à ENL (Groupe Europe des nations et des libertés), réagissait à sa manière depuis Vienne en qualifiant ainsi cet assassinat : « Je trouverais pour le moins malvenu et indécent d’utiliser cet événement de dramatique pour pousser ses idées. ».Pas un mot de compassion pour la famille de la défunte à notre connaissance.* Elle milite pour une Europe à la carte, une Europe des nations… Au Danemark, aux Pays-Bas, en France et ailleurs, d’autres attendent leur heure. Je suis bien conscient de l’écart grandissant entre les élites bruxelloises et les laissés-pour-compte des politiques gouvernementales menées sur le continent. Et du nivellement par le bas des droits sociaux…L’impunité persistante des évasions fiscales accompagnées par des acteurs plus que douteux comme monsieur Juncker est évidente. La répression accrue sur les lanceurs d’alerte ne fait pas de doute non plus. Toutefois, bien qu’ayant à l’époque appelé à voter non à la constitution sans regret, je ressens désormais le repli identitaire et nationaliste comme un danger imminent. L’érection de murs aux frontières face à l’arrivée des réfugiés de guerre… Un avant-goût de ce qui nous attend nous a été fourni par le spectacle d’un hooliganisme déchaîné pour l’Euro de foot à Marseille. Croire que les supporters extrémistes russes étaient les seuls à vouloir en découdre serait un leurre…Cette volonté de reporter sur l’autre la frustration et la haine se répand comme un venin…Her name was Jo, don’t forget it !

 

* http://www.leparisien.fr/politique/marine-le-pen-reve-deja-de-frexit-18-06-2016-5895099.php

 

5895099_1

 

 

 

Publié dans C'est politique | Tagué | 2 commentaires

D’un bleu à l’autre.

fiers-dêtre-bleus-equipe-de-france-de-football-800x500

Arrêtons d’exagérer ! Oui le dialogue social est possible dans ce pays en tout cas pour certains… Les représentants des joueurs de l’équipe de France de football (Hugo Lloris, Patrice Evra et Blaise Matudi seraient tombés d’accord avec le président de la Fédération Française de Football (Noël Le Graët) sur le montant des primes de Match pour l’Euro 2016. 300 ooo euros en cas de victoire (250 ooo pour la finale, 210 ooo pour la demi, 165 000 pour les quarts, rien en cas d’élimination)…Les heures supplémentaires (sans parler de prolongations possibles) semblent majorées de manière croissante. En un mot en dehors de son salaire plus le footballeur joue longtemps dans la compétition plus il touche. Il y a là au moins une certaine logique. Soyons solidaires des joueurs de notre équipe et revendiquons l’application de cette logique en dénonçant les dispositions de la loi travail concernant les majorations horaires qui passeraient de 25% à 10% pour les autres salariés. Ouf ! Il n’y a pas eu de 49.3 à l’Euro et nous nous en félicitons. Demandons l’extension de cette mesure à tous les bleus de travail comme pour nos camarades sportifs qui portent le maillot bleu. Ceci afin que nous puissions être fiers d’être bleus !

 

http://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-salaires-primes-les-sommes-que-toucheront-les-bleus-et-didier-deschamps-7783592841

Publié dans C'est politique, Renvoyez la balle ? | Tagué , | 2 commentaires

Payet éclaire France – Roumanie.

images

Que ce soit en Coupe du Monde ou lors du Championnat d’Europe des Nations, les matchs d’ouverture ne sont jamais d’une qualité de jeu exceptionnelle. Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Muhammad à Vie.

Muhammad_Ali_NYWTS

Toi Cassius le descendant d’esclave

Toi le danseur du ring

Toi le cogneur de rochers

Toi l’abeille des cordes

Toi qu’on voulait nègre

Toi quand tu étais roi*

Toi l’objecteur de conscience

Toi qui refusa la guerre du Vietnam

Toi l’insoumis sourire

Toi le papillon pacifiste

Toi la foudre des gants

Toi l’éclair du geste

Toi l’adulé des Africains à Kinshasa

Toi le musulman soufi

Toi dans la légende

Toi la joie que tu nous donnais

Toi quand tu boxais

Toi quand tu swinguais

Toi contre la maladie

Toi la lutte éternelle

Toi le frère des hommes

Toi le poète

Nous te saluons

Muhammad Ali.

 

http://www.lequipe.fr/Boxe/Actualites/Dix-citations-inoubliables-de-mohamed-ali-decede-vendredi-a-l-age-de-74-ans/689

*http://www.dailymotion.com/video/xo4kp3_leon-gast-1996-when-we-were-kings-partie-1_sport

*http://www.dailymotion.com/video/xo4l8l_leon-gast-1996-when-we-were-kings-partie-2_sport

Publié dans Et si la vie..., L'histoire en questions | Tagué | Laisser un commentaire

Vincennes, l’université perdue.

059529-000-A_vincennes_01

Le documentaire fouillé et instructif de Virginie Linhart sur l’aventure de l’université de Vincennes dont il ne reste plus aujourd’hui de trace physique. L’idée du tout possible pour tous flotte encore à  travers les images d’archives. L’espoir d’un monde non compartimenté y respire toujours malgré les tensions idéologiques de l’époque.

(A voir encore six jours en replay  sur Arte+7)

http://www.arte.tv/guide/fr/059529-000-A/vincennes-l-universite-perdue

059529-000-A_vincennes_03

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La chienlit ?

DSCN6989

Pris en otages, blocages, voyous, terroristes, …ils veulent mettre à genoux l’économie de la France. Les propos entendus et relayés à l’encontre des manifestants, syndicalistes et des grévistes opposés à la loi du travail pleuvent sur les ondes et sur les grands médias. Comment oser parler de prise d’otage après ce qui a eu lieu ? J’ai une pensée pour les victimes du Bataclan. Cette comparaison est outrageuse.« La CGT ne fait pas la loi dans ce pays » a même dit le premier ministre Manuel Vals monsieur 49. 3. On entend à nouveau l’opposition de droite user du terme de Chienlit utilisé par le général De Gaulle à propos de mai 68. Le traitement actuel des médias vise à transformer par une personnalisation exagérée un mouvement social qui dure en un duel entre le leader de la CGT Philippe Martinez et Manuel Valls. C’est faire fi de toutes les organisations syndicales qui appellent depuis plusieurs mois à la mobilisation contre la Loi travail (CGT FO FSU Solidaires UNEF FIDL UNL) sans oublier le mouvement NUIT DEBOUT de la Place de la République. On a vu aussi à la Bastille des militants de la CFDT (Fédération de la métallurgie) qui ne suivent pas la ligne de leur secrétaire Laurent Berger favorable à la loi*…Le saviez-vous ? La focalisation sur les violences en marge des manifestations vise à discréditer l’ensemble de la lutte actuelle des salariés. Les mots de casseurs reviennent sans cesse à la surface. Le verbiage de 68 a toujours cours. Les devantures de banques saccagées par les activistes actuels comme symboles du capitalisme nous ramènent au pillage de l’épicerie de luxe Fauchon il y a près de cinquante ans. Projectiles, palissades de chantier et barres de fer jonchaient déjà les rues. La Gauche Prolétarienne, mouvement gauchiste maoïste de l’époque, théorisait en 1969 la violence dans un livre intitulé « Vers la guerre civile ». Ses auteurs  avaient pour nom Serge July* (journaliste ex-patron de presse) et Alain Geismar (ex-conseiller du maire de Paris Bertrand Delanoë ). On pouvait y lire : «  Contrairement aux mercenaires, le militant révolutionnaire au combat n’est pas un sauvage, la manière dont il combat, dont il tue est toujours raisonnée. », ces mots semblent tout aussi virulents que ceux d’aujourd’hui. Nous ne pouvons que nous interroger sur la stigmatisation et la criminalisation actuelle des actions syndicales et de leurs acteurs. Ils ne sont certes pas tous exempts de critiques et tout légitimer desservirait la cause, mais sont en première ligne dans les luttes pour la dignité humaine. Il faut surtout se souvenir de ce qu’écrivait Guy Hocquengem* dès 1986 à propos du pouvoir socialiste en place :

« Cher ex-contestataires, le retour de la droite ne vous rendra pas votre jeunesse. Mais c’est bien la gauche au pouvoir qui vous l’a fait perdre. Définitivement. Ce fut sous Mitterrand que vous vous êtes « normalisés » ; et sous Fabius que vous avez viré votre cuti. Pour devenir les néo-bourgeois des années 1980, les maos-gauchos-contestos crachant sur leur passé ont profité de l’hypocrisie nationale que fut le pouvoir socialiste. Sous lui, ils s’installèrent dans tous les fromages. Plus que personne, ils s’en goinfrèrent. Deux reniements ainsi se sont alliés : celui des « ex » de Mai 68 devenus conseillers ministériels, patrons de choc ou nouveau guerriers en chambre, et celui du socialisme passé plus à droite que la droite. Votre apostasie servit d’aiguillon à celle de la gauche officielle. »

Ces propos restent d’une actualité cinglante au sujet de la déchéance de la nationalité ou de la loi travail.

* militants CFDT à la Bastille le 26 mai 2016 :

DSCN6979

*Lettre ouverte à ceux qui sont passés du col Mao au Rotary .1986

Guy Hocquengem (1946-1988)

* http://www.ina.fr/video/I00010269

 

Publié dans C'est politique, Uncategorized | Tagué | 1 commentaire

La migration des roses.

DSCN6974

Que disent les roses dans l’entrelacs de leurs rêves ? Jouent-elles des partitions feintes pour les années de mon jardin ? La vie des sentiments déguste doucement les pétales dans l’assiette du vent. Une sauce pluvieuse vient un temps les faire plier. Et puis ces larmes que Bach dépose pour un dieu auquel je ne crois pas …Les pas de ces fleurs mouillées qui dansent sur la scène toujours nous sourient. Magie d’un cadeau subtil et délicat…Où migrent-elles parfois, les cachotières ? Serait-ce encore des manières, à moins qu’elles ne se détournent de notre insistance à enfermer, à exiler et à détruire depuis des siècles…Les frontières inconnues du rire les offrent douces et piquantes. Et je les aime toutes ou presque… « Plus rares sont les roses…»  a écrit un jour Mahmoud*. L’extrême déraison monte partout ici et là. De trop de peu, elle engloutit les îles, les continents, les hommes…Il n’y aurait pas de place entre désert et mer. Cette terre perd la boule assurément. Des murs partout mais surtout dans les têtes… Et nul ne sait où filent les roses quand elles en ont assez.

 

 

*Mahmoud Darwish (1942-2008) poète palestinien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Et si la vie... | Tagué | Laisser un commentaire