Myriam et Fatima.

code du travail

Deux prénoms à la Une, deux femmes…avec une origine immigrée commune. L’une jeune ministre en poste et l’autre plus âgée, héroïne d’un film Césarisé. Chacune étant censée à sa manière symboliser les vertus de l’intégration républicaine à la française, comme on dit. Le très beau long métrage de Philippe Faucon, que j’ai vu en novembre, mérite certainement sa consécration . Il raconte l’histoire réelle de Fatima, femme de ménage veuve venue du Maroc qui élève seule ses deux filles. Suite à un accident du travail, elle écrit son journal intime dans sa langue natale, l’arabe, pour combler sa frustration de communication avec ses proches. Elle connaîtra la consécration (un livre traduit en sortira ) et ses enfants prendront une place enviable dans la société. Myriam, franco-marocaine de mère bretonne, a gravi les échelons grâce à ses mérites au sein du système éducatif qu’offre notre pays. Nommée il y a six mois ministre du Travail, elle a connu des moments difficiles sur le plan médiatique en raison de son manque d’expérience. Le choix d’un portefeuille aussi important dans un contexte aussi difficile en avait surpris plus d’un. On en comprend mieux aujourd’hui la raison. Cette femme porte seule sur son nom, El-Khomri , un projet de loi radical sur la réforme du code du travail aux accents très libéraux (une partie de la droite pourrait le voter). Il est tellement controversé qu’une pétition d’envergure nationale est en cours et des mouvements importants de protestation syndicale vont avoir lieu. Les moqueries vont à nouveau bon train sur son patronyme (entendu – si si!: La ministre El connerie)… Le Président de la République et son duo de gauche magique , messieurs Vals-Macron, ont-ils voulu éviter d’endosser la paternité directe de ce projet et toute sa cristallisation? Cette femme ferait elle office de paravent, irait-on jusqu’à parler d’instrumentalisation ou de prête-nom? Sans homme, Fatima a sorti la tête de l’eau, sans homme Myriam y plonge encore un peu plus… De l’une on gardera le prénom, de l’autre peut-être le nom, qui sait? Encore une chose: Fatima a pu écrire son livre pendant sa période d’immobilisation professionnelle. Le projet de Myriam veut réduire drastiquement les indemnités accordées par le code du travail pour inaptitude. Recevra-t-elle à son tour un jour une récompense?

 

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=227827.html

https://www.change.org/p/loi-travail-non-merci-myriamelkhomri-loitravailnonmerci

 

Publicités
Cet article, publié dans C'est politique, Faites votre cinema, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Myriam et Fatima.

  1. Ping : Myriam et Fatima. | clementdousset

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s