Les marionnettes du bonheur.

marionnettes

Ce n’est qu’un au revoir…! De l’urgence de se mettre sur son trente-et-un avant de tailler un costard à l’année noire qui file. Le petit mouchoir nage déjà dans un verre à bulles et une coupe s’envole en un éclat de rire, contrainte d’attendre, sans la neige, la sortie du coucou suisse et de ses coups répétés . Bientôt valsera l’impatience de l’an nouveau avec des robes et des violons…
Les souliers brillent, pareils aux yeux fardés pour l’occasion. Boucles et bracelets assortis chatouillent les oreilles. L’oubli cotillonne nos rides pour ce temps offert où tout recommence. Le déguisement du possible répète son numéro à la loterie des ans. La comptabilité des rêves s’invente un happyland éphémère. D’autres convives sortis du nid cadencent la frénésie électrique des tempos agités. L’éclate à tout va…Il faut prendre le meilleur! Soyons autres! Bises claquantes pour un instant chéri. Cela ressemble à un clip de vie filmé chaque année par nous et pour nous. Ce besoin de dire et de penser qu’il est bon d’être avec les marionnettes du bonheur et qu’on les aime, puisque nous les portons en nous dans un ballet magique.

Publicités
Cet article a été publié dans Et si la vie.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s