L’ardoise magique.

je vo

« Je m’en irai dormir dans le paradis blanc où les nuits sont si longues qu’on en oublie le temps…». Quand je pense aux paroles de cette triste et belle chanson du regretté Michel Berger, je ne peux m’empêcher d’être inquiet sur ce qui sortira de la COP21, en ce qui concerne le partage des pôles fondant comme des desserts. De mémoire d’ours blanc en tout cas on n’avait  jamais vu ça: ce rapport de force deséquilibré entre l’hypocrisie des géants pollueurs et les petits états exangues. Les donneurs de leçons carburent à plein gaz… Quid de l’avenir des îles flottantes qui prendront l’eau et finiront peut-être déguisées en plate-forme pétrolières…(un projet de relogement existe pour les 350 000 habitants des Maldives) ? Les migrations ne seront pas que terrestres , elles sont aussi, comme nous le savons, marines… A propos de Marine, nombreux ce dimanche se posent la question de leur participation au deuxième tour des élections régionales. Les castors cogitent bien moins pour construire leurs barrages car ils ont conscience de leur espace vital. Certains noyés des suffrages resteront chez eux pour préparer la venue du père Noël, d’autres pensent qu’ils rempliront leur devoir de citoyen en rendant nuls les bulletins avec de jolis dessins. D’autres encore, refusant de choisir entre la peste et le choléra, annoncent qu’ils blanchiront leur vote. Sans doute ne savent-il pas, et je le redoute, que les votes blancs sont comptabilisés avec les nuls. N’étant pas considérés comme exprimés, ils ne modifient en rien le rapport de force; pire encore, ils donnent une petite tape amicale sur l’épaule du vainqueur ainsi légitimé. Participer à la ronde sans avoir le droit de chanter – ça sent l’arnaque, comme dirait l’autre ! Je n’avais pas vraiment saisi en regardant le catalogue électoral qu’il proposait la fameuse ardoise magique, celle dont je raffolais quand j’étais enfant, celle qui effaçait mes lignes et mes dessins, mes rêves aussi parfois…

« Depuis la loi du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections les bulletins blancs seront, à compter du 1er avril 2014, décomptés séparément des votes nuls et annexés en tant que tel au procès verbal dressé par les responsables du bureau de vote. Mais, comme auparavant, ils ne seront pas pris en compte dans le nombre des suffrages exprimés(ensemble des bulletins moins les votes blancs et nuls).»

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/voter/droit-vote/abstention-vote-blanc-vote-nul-quelles-differences.html

« Le texte adopté par le Parlement modifie le code électoral pour assurer, lors de chaque scrutin, la comptabilisation des votes blancs de manière séparée des bulletins nuls. Le nombre de votes blancs sera mentionné dans les résultats du scrutin. Néanmoins, les votes blancs ne seront pas comptabilisés dans les suffrages exprimés. Les seuils électoraux pour se maintenir au second tour ou pour atteindre la majorité absolue ne seront donc pas modifiés par ce nouveau mode de comptabilisation. En outre, le texte ne concerne pas l’élection présidentielle (une modification des règles de l’élection présidentielle nécessiterait une loi organique). »

http://www.vie-publique.fr/focus/reconnaissance-du-vote-blanc-quoi-s-agit-il.html

Publicités
Cet article, publié dans C'est politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s