Sophia Aram au Palais des Glaces. Une soirée très spéciale.

images

Je tiens tout d’abord à préciser que c’est un quartier que je connais fort bien pour y avoir travaillé dès mon arrivée à Paris il y a bientôt 25 ans. Je continue de le fréquenter fréquemment parceque l’on si sent bien, que toutes les couches de la société y cohabitent sans créer le moindre problème.

Il était environ 19 heures 30 lorsque je suis arrivé à la station « République » ce jeudi 19 novembre, et plutôt que de prendre la sortie « Rue du Faubourg du Temple » qui donne directement sur le « Palais des Glaces », je décidais de me rendre un moment sur la Place de la République.

téléchargement

Je fus tout d’abord impressionné par le nombre de personnes qui se recueillaient autour de la Statue de la République alors que la pluie tombait fortement. La présence de nombreux médias venus du monde entier autour de ce momument est également très troublante, alors que nous sommes déjà 6 jours après l’horrible drame.

C’est avec ces images difficiles à digérer que je me rendais vers la salle de spectacle.

A quelques mètres de celle-ci, à l’angle de la rue de la Fontaine-au-Roi et de la rue du Faubourg du Temple, je découvre de nombreux bouquets de fleurs et des bougies en mémoire des 5 clients du bar « A la bonne bière », qui sont tombés ce vendredi soir. Un  endroit ou il m’est arrivé aussi de prendre un verre.

C’est donc à quelques mètres de ce lieu que je vais assister au spectacle de Sophia Aram, qui nous raconte ici comment elle a vécu ce drame en direct …

Il est un peu plus de 20 heures lorsque l’humoriste entre en scène. Sa première réaction est de nous remercier d’être présents, elle nous applaudit d’être venus par ces temps difficiles, ou l’on fait un peu plus que de ne pas rester sous la couette. Elle oublie de juste de préciser que s’il y a une personne courageuse dans la salle, c’est avant tout elle et elle seule.

Bien sur elle ne peut commencer sans revenir sur les évènements de vendredi dernier. Elle égratigne au passage les réactions de certaines personnalités. Arno Klarsfeld ou encore Nadine Morano figurent en bonne place .

Puis son spectacle prend un ton plus léger, elle s’intéresse tout d’abord aux deux best-sellers de l’année 2014, les « livres » de Valérie Trierweiler et  Eric Zemmour.

Puis vient le moment ou elle se transforme en « tante Fatima » pour son excellent  sketch sur les bobos .   « On n’est plus chez nous » dit le personnage, on est envahi . Ils ont un look bizarre. : Elle se moque des réflexes de repli sur soi de ces gens  qui « mangent des légumes oubliés et donnent des prénoms également oubliés à leurs enfants ».

Comme on le voit, avec Sophia Aram, même les sketchs qui peuvent paraître plus légers ont toujours un message à faire passer.

Il y a aussi un sketch sympa sur ce qui est de droite ou de gauche , comme par exemple le coca (de droite), et sa version light (de gauche) . Se méfier aussi de celui qui peut avoit une tête de droite  « Arnaud Montebourg,  mais qui est de  gauche. On a l’inverse avec Jean-Louis Borloo.

Quant à Macron, il a une tête de droite…..et il est bien de droite.

La famille Le Pen est bien sur très présente..

Il y a aussi cette jeune beurette qui part rejoindre l’état islamiste. L’humoriste compare ces jeunes filles à des « dindes qui chercheraient à trouver un emploi dans une rotisserie » .

Dans la dernière partie elle revient sur l’attentat de Charlie Hebdo en réussissant à nous faire rire avec les funérailles de son ami Charb.

Elle n’oublie pas d’égratigner au passage Janette Bougrab, qui est la preuve que Charb aimait les caricatures par dessus tout .

Elle nous fait écouter Jean-Michel Apathie et Laurent Fabius,une occasion pour elle de régler ses comptes avec les journalistes et une certaine gauche qui, avant le massacre de janvier dernier, ont critiqué Charlie-Hebdo pour leurs caricatures contre le Prophète Mahomet. Elle nous fait aussi entendre le discours de Todd, qui lui, a fait encore plus fort, en le faisant après.

Cette gauche qui aime tant parler au nom des gens d’origine musulmane, de penser pour eux,de les victimiser, horripile au plus haut point Sophia Aram.

Pour ceux qui n’auraient pas encore compris..

Drôle, intelligente, espiègle, belle, excellente comédienne, Sophia Aram nous a séduit avec un spectacle qui lui ressemble, un spectacle co-écrit avec celui qui est son compagnon depuis 20 ans.

Il est 21 heures 30 lorsque nous quittons la salle. Je décide de retourner sur la Place de la République. Il y a encore du monde.

Une jeune fille, seule, se met à pleurer et part en courant.

images (1)

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s