L’émeu (ou l’ennui) du canard

lgjmp72

Allez savoir pourquoi l’humanité baigne autant dans le sang de l’ennui, lorsqu’elle ne saigne pas d’ennui dans sa baignoire, ou que l’ennui ne l’a pas saignée à blanc, d’un blanc aussi blanc que celui de cette gigantesque baignoire où elle stagne et en laquelle elle ne parvient toujours pas à comprendre qu’elle va s’y noyer d’ennui, tellement elle s’ennuie.

Oui, je sais, il est vraiment crétin ce pas même haïku à deux balles, mais en me volant ma chatte, on m’a aussi volé l’araignée qui tissait ses toiles dans mon plafond, et comme ma cigale est en panne d’imagination en ce moment, il me faut demander au filosofe chinois qui squatte ma cave de m’inspirer de ses haïkus insipides, parce qu’il manque quelque peu d’inspiration lui aussi ; m’est avis qu’il doit s’ennuyer dans cette cave où il n’y a même pas de baignoire.

Bref, et pour en revenir en effet à notre histoire de baignoire, chacun sait qu’Archihamed, ayant découvert le principe du canard flottant alors qu’il s’ennuyait lui aussi dans sa baignoire, sortit fissa de la bassine pour courir à poil dans les rues de Syracuse en criant « Eurêka, j’ai enfin découvert ce qui émeut le canard ! »

Il ne le savait pas encore, pas plus que l’humanité d’aujourd’hui, mais il venait aussi de découvrir comment en finir, au moins provisoirement, avec l’ennui. Plutôt que de moisir dans une cave à la manière de mon filosofe chinois : pour vous desennuyer, il vous  suffit de vous mettre à nu et de cavaler dans les ruelles de votre bled, et plus le bled sera petit, plus l’effet sera grand.

Comme quoi un bon bain peut nous laver de tout, même des pires saignements de l’ennui. Mais pour l’histoire de l’émeu et du canard, Shéhérazade se la réserve pour une autre nuit.

72jmpsept2015_4914

Bref, l’humanité s’ennuie. Tiens, juste un exemple, on a prouvé – depuis au moins le temps du grand père d’Archihamed – qu’outre le fait de voir un mec courir en hurlant à poil dans son bled, il suffisait de lui montrer un bon bain de sang – décidément, on n’en sort pas de ces histoires de baignoires – pour la désennuyer. Mais aujourd’hui que pouic, le sang ne fait même plus recette au royaume du désennui. 

Qu’un mec se pointe armé jusqu’aux cheveux dans une salle de classe en ricanie où il tue dix personnes, ça ne provoque plus qu’un petit discours blasé du président ricain, et fait vaguement la une de nos journaux une demi journée, et puis zoust, dans les petites colonnes du fond. Il est vrai que l’on ne compte plus le nombre de meurtres de masse commis aux Etats-Unis ou un peu partout dans le monde, dans les écoles, les hôpitaux, et même dans les bistros, tant se serait un boulot lassant et fastidieux. Certes, il ne faut tout de même pas que cela arrive trop près de nos fenêtres, qu’alors là, on va se mobiliser quelques jours quand même ! Faut pas exagérer ! Qu’on aille massacrer ailleurs qu’à ma porte ! Merdre ! C’est dégueulasse, et c’est qui qui va nettoyer tout ce sang ! Vous croyez peut-être que je vais vider ma baignoire pour ça !

Non, décidément, l’humanité s’ennuie ! M’est avis que même si on lui balançait un petit génocide de rien du tout, ça ne l’empêcherait pas d’aller noyer son ennui dans sa baignoire, même si elle n’est pas aussi blanche que ça.

Publicités

A propos jean-michel plouchard

Photographe, infohraphiste, réalisateur, et nanar blogueur à ses heures. Et notoirement adepte du Plouc'art, que je suis loin d'avoir inventé.
Cet article a été publié dans Questions de société ?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s