Poésie perdue de la mer.

Vague désir de mémoire

Du rêve fuyant sur le sable

Parfum d’algues flottantes

La pensée s’émeut au loin

D’une déraison subtile

Oublier la douleur certaine

Que dessine l’ombre

Celle de l’effacement

Vent qui noie les larmes

Du pas orphelin

L’impossible retour

Caresse le dessein et déchire

Des plages d’histoires

Traversées par les corps

Dans des déserts marins

 

 

 

 

 

Affiche2015

« La poésie peut encore sauver le monde en transformant la conscience » Lawrence Ferlinghetti

http://www.printempsdespoetes.com/index.php?rub=6&ssrub=32&page=222

Publicités
Cet article a été publié dans Plumes de vies.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Poésie perdue de la mer.

  1. cestnabum dit :

    Lacafeu

    Je ne peux que partager pour tous mes amis marins et mariniers
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s