Journée internationale des droits des femmes

L’art et la manière de tout salir …

a horrible

Alors que de par le monde, elles sont battues, bafouées, asservies, voilées, cachées, violées, lapidées, mariées de force, privées de scolarité, le commerce tout puissant détourne une journée de lutte et de combat pour en faire une affaire simplement mercantile. Et nos bons médias de tomber dans le raccourci en nous présentant cela comme la journée des femmes, le prolongement de la Saint Valentin et de la fête des mères …

Ne sommes-nous donc pas capables, une fois, de faire preuve de dignité et d’oublier les démangeaisons du porte-monnaie ? Je crois qu’il n’est plus rien à espérer de cette société qui ne voit que l’aspect mercantile, le fric et la vulgarité comme lignes de conduite. Même le président profite de l’aubaine pour faire de la communication et inventer une nouvelle partie dans les jardins de l’Élysée, réservée au sexe faible.

Les fleuristes se frottent les mains. L’injonction pèse sur l’homme attentif à l’air du temps, en ce jour si particulier : il faut offrir des fleurs à sa potiche. Respecter sa femme, prendre en compte la misère de tant d’autres ? Mais vous n’y pensez pas ; la chose est bien trop difficile. La fuite en avant de l’individualisme et de la futilité réunis les font tous se précipiter vers la fleur coupée …

Les marchands jouent eux aussi de la confusion en affichant fièrement sur le trottoir : « Journée de la femme … ! » On sait malheureusement ce qu’il en coûte à ces dames qui font le pied de grue en ce lieu de déshonneur et de déchéance. Mais nul risque de confusion : les marchands n’ont pas d’état d’âme et encore moins de conscience politique.

Quelques restaurateurs non plus, ne peuvent pas se donner la peine d’une pensée pour les victimes de toutes les horreurs sexistes. Il faut faire du chiffre (le contexte est si difficile), remplir la salle et feindre de se moquer des vraies motivations de cette journée si nécessaire. Les reculs des libertés, l’horreur intégriste, les mutilations sexuelles, le calvaire quotidien des femmes seules élevant des enfants et se débattant dans des emplois à temps partiels …, tout cela, ils n’en ont cure. Leurs clients ont du fric et aucune empathie pour les misères autour d’eux.

J’attends encore qu’on nous dise nos quatre vérités, qu’on pointe du doigt les dérives insupportables d’une société qui fait argent de tous prétextes. Les mots n’ont pas plus d’importance que la réalité. C’est la journée de la femme : celle qui porte beau, qui va bien, qui a du pouvoir d’achat, des relations, un mari aimant, une belle profession … Tout le cortège des vanités a droit à la parole tandis que l’immense cohorte des femmes, démolies par le réel est écartée des écrans et des pensées.

Le rouleau compresseur des paillettes passe une fois encore. Rien ne l’arrête : l’atroce, l’immonde, le sordide, le graveleux, l’injuste, l’insupportable sont repoussés d’un revers méprisant. C’est la fête et venez pas la gâcher avec vos idées noires, vos idéologies déprimantes ! Nous, nous allons bien et nous entendons jouir sans entrave , sans leçon de morale. Le monde peut bien crever, nous nous n’en portons que mieux.

Alors, la journée de le femme est passée. Quelques défilés de-ci de-là ont voulu réveiller les consciences. La cause semble perdue d’avance. L’égoïsme est devenue la règle absolu et ce billet sera lu comme une intolérable ingérence à la liberté de consommer. Le client est roi et pour conserver sa couronne, mieux vaut qu’il soit jeune, riche, beau, bien portant.

Les autres, qu’ils crèvent … ! D’ailleurs, nous penserons peut être à eux lors de la prochaine journée internationale du refus de la misère, des discriminations, des injustices, des coups tordus et des malentendus. En attendant, faisons comme si de rien n’était. Après tout, si nous avons échappé à tout ça, c’est que nous le valons bien …

Exaspérèment vôtre.

Publicités

A propos cestnabum

Bonimenteur de Loire
Cet article a été publié dans Et si la vie.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Journée internationale des droits des femmes

  1. fatizo dit :

    Je n’en peux plus de ces journées d’une telle chose ou d’une autre.
    On est au moins sur d’une chose, ils ne vont pas sortir la journée de l’intelligence.
    Bonne soirée CNabum

    • cestnabum dit :

      Fatizo

      Celle-là se dérobera toujours à leur compréhension

      Nous sommes merveilleusement bien gouvernés, pas un jour sans farce et stupidité.

      Bonne journée l’ami

  2. Tout est devenu commerce alors j’ai pris ma plus belle voix et pour la fête des grands-mères, encore une belle arnaque j’ai expliqué à ma fille de ne plus faire livrer des fleurs par internet car dans un bouquet tu as 4 belles fleurs et une énorme quantité de feuillage qui meuble mais ne coute rien.
    Je ne sais pas si la réflexion a été appréciée mais c’était mon avis et je le donne, pour la journée de la femme c’est pareil, c’est pour penser aux femmes en grande difficulté pas pour faire des cadeaux, mais où va-t-on?
    Bonne semaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s