La peur n’évite pas le danger.

La peur n’évite pas le danger. Tous ceux qui craignent un score fleuve du Front National aux élections départementales s’inquiètent avant tout de la montée du mercure du thermomètre. Elle ne sera, si elle a lieu, que le reflet d’une situation qui prévaut dans la société. Les idées de l’épicerie familiale frontiste sont déjà présentes dans le travail comme dans la patrie…elles rampent sournoisement, baignent  et gangrènent les esprits dans la quasi-totalité des partis politiques et chez une partie des abstentionnistes qui mettent en avant la préférence individuelle. C’est mon choix avant tout, c’est ma vie, c’est ma surprise-partie de dénoncer cette mascarade et ce théâtre électoral, entend-t-on souvent … Il s’agit pour beaucoup  du réflexe traditionnel d’une  société française éprouvée qui n’avait voulu voir en Pétain que le bon maréchal qui amènerait la paix. Se doter d’un gouvernement sous occupation allemande fut une première, l’Irak fit de même depuis avec les Américains. On connaît la suite…La conception sur les préférences nationales est presque de même nature dans toute l’Europe et peut affecter tous ses ressortissants. Pour certains se préparer à partir, pour d’autres à rentrer, un spleen de Roumain en quelque sorte … Le corolaire – montée de l’abstention et progression des extrêmes – est encore établi pour l’instant. Marine au salon de l’agriculture n’effraie plus les vaches ni les médias et s’apprête bientôt à découper le fromage. Pour mémoire, une petite carte postale de l’horreur*. Durant la fin de la deuxième guerre mondiale, une partie des jeunes Alsaciens  et Mosellans malgré eux ne connurent pas seulement la logique de la préférence nationale, mais celle de l’incorporation de force…

 

 

A ne pas manquer ce soir  France 3 lundi 02 mars  20h50

http://www.humanite.fr/la-route-sanglante-de-la-division-das-reich-566983

http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2015/02/28/la-division-das-reich-une-forme-macabre-de-la-realite_4585264_1655027.html

Publicités
Cet article a été publié dans C'est politique, L'histoire en questions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s