La rate au court-bouillon

Une expression de mec.

Rate1.jpg

Se faire ou ne pas se faire la rate au court-bouillon ? La question mérite d’être posée et pourtant la riposte est cinglante : « Voilà bien une expression de mec ! ». J’avoue ne pas comprendre ce particularisme à connotation sexuelle qu’on veut bien me signifier ainsi. Il faut en examiner lucidement le contexte pour juger de la chose.

L’usage d’expressions imagées serait-il une spécificité masculine ? J’ai comme un doute. Mes compères ne brillent pas tous par leur maîtrise de la langue et de ses enluminures. La métaphore est bien plus un attribut de la sensualité, de la nuance et du sens de la subtilité. Voilà bien des qualités qui échappent à ce sexe qui se prétend fort, en gueule surtout …

Rate2.jpg

Le domaine culinaire serait-il devenu une chasse gardée des porteurs de pantalon à braguette ? Là encore, il est permis d’en douter. Si les chefs portant haute et fière toque sont le plus souvent des hommes, la cuisine demeure encore une zone où la femme s’escrime au quotidien quand son compagnon aime à briller les soirs de gala.

Évacuons donc sans hésitation cet argument pour émettre une hypothèse qui mérite d’être soulevée. La rate, tout comme le pied de cochon, la tête de veau, le foie ou bien la tripe sont certainement des produits qui rebutent la gent féminine. Curieusement, les abats auraient un sexe et, seul, l’homme, dans toute sa splendeur, aime à cuisiner les animelles, la cervelle et le cœur. S’il est incontestable qu’il est mieux pourvu que sa compagne du premier ingrédient, on peut en douter pour les suivants …

Rate3.jpg

Serait-ce donc le court-bouillon qui aurait alors un caractère purement masculin laissant alors le bain-marie à la femme ? Il se peut qu’il y ait là une piste intéressante, un point de vue qui soit susceptible de poser sérieusement le débat actuel du genre. J’ai cependant la conviction que ce n’est pas dans les pots que l’homme brille et qu’il se montre bien plus expert face à un barbecue que devant une cuisinière. Il préfère faire des étincelles que surveiller le lait sur le feu.

Non, décidément, la remarque ne tient pas la route d’autant plus qu’elle ravive la flamme d’une guerre des genres qui n’a plus de raison d’être. L’accord des mets et des modes de cuisson est aussi complexe que celui des plats et des vins ou que l’entente entre les humains. Ne venons pas aggraver les querelles par des remarques absurdes. Il est bien plus simple de ne pas se faire la rate au court-bouillon pour de telles billevesées.

Rate4.jpg

Je pensais en avoir fini de cet exposé laborieux quand une intervention intempestive du syndicat des producteurs de pommes de terre est venue apporter son grain de sel. Selon cette noble assemblée corporatiste, il faudrait écrire ratte, en référence à cette merveilleuse pomme de terre qui tient si bien la cuisson et reste ferme en toutes circonstances.

Ferme en toute circonstance, c’était bien la chose à ne pas dire car des fiers-à-bras, des machistes prétentieux se sont rués sur la formule pour se l’approprier. Oui, c’est bien spécifiquement masculin que cette qualité-là. La levée de tabliers que provoque l’assertion atteste que nous n’obtiendrons jamais l’unanimité en ce domaine et qu’il y a bien plus de forts en gueule que de vaillants soldats de l’amour.

Il me semble prudent de laisser choir ce sujet de réflexion. De toutes parts, il me conduit dans l’impasse : les truismes les plus éculés sur la bataille des sexes, le risque de dérapages graveleux. La rate aurait donc, à elle seule, cette tendance à ne sortir que de la bouche d’un homme ? Il faudrait, peut-être bien, interroger les grandes sommités médicales pour en connaître les raisons.

Rate5.jpg

Je préfère laisser là le débat. La langue n’a pas de genre, n’en déplaise aux grammairiens. Voilà un domaine où il est prudent de marcher sur des œufs. De coq ça va de soi !

Rativement leur.

Ma Lanterne.jpg

Publicités

A propos cestnabum

Bonimenteur de Loire
Cet article a été publié dans Quelques lettres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s