La marche d’hier.

Après deux mois et mille kilomètres : 100 000 personnes à Paris… Il faut vraiment se souvenir de l’arrivée de  la « marche  pour l’égalité et contre le racisme » le 03 décembre 1983, improprement appelée « marche des beurs  ». Noyée plus tard dans « Sos Racisme », mouvement plus large et diffus, elle ne parviendra pas à faire entendre l’aspiration et la détresse des quartiers défavorisés. Les revendications citoyennes étaient pourtant claires, il s’agissait seulement pour les enfants d’immigrés d’une quête égalitaire doublée d’une reconnaissance légitime. Droit de vote, carte de séjour, fin des brutalités policières et des crimes racistes nombreux à  l’époque…. Les médias, jusqu’à la présidence de la république de François Mitterrand,  y prêtèrent une certaine attention (la carte des dix ans fut accordée). Dans les cortèges le mot religion n’avait pas sa place et celui de communauté non plus. Le mot « beur » entrera plus tard dans le dictionnaire et n’a plus d’usage actuel. Ne voulait-t-on pas alors dire arabe ! Les slogans entendus étaient les suivants :  «vivre ensemble avec nos différences » », « Pour une France pluri ethnique et pluriculturelle ». Les marcheurs repartiront dans l’anonymat. Après un long silence mémoriel, un film, « La marche » , sortira même en 2013 pour la commémoration des trente ans…Suite au drame de Charlie Hebdo et à la marche du 11 janvier avec ses millions de participants,  le premier ministre actuel parle de « ghettos », d’ « apartheid territorial, social et ethnique », il a aussi mentionné les émeutes de 2005…. Sans polémiquer sur le terme apartheid, trente années d’échec d’une politique de la ville par les gouvernants de gauche comme de droite, c’est l’aveu d’une ségrégation, même inconsciente. Le droit de vote des étrangers remisé une fois de plus, vieille promesse envolée.  L’action exemplaire des travailleurs sociaux et habitants des quartiers encore une fois gommée par la starisation des meurtriers à la une. Comme il est difficile de sortir de sa réserve face à ce discours ! Un Esquimau ou un Indien ne dirait pas le contraire, y en aurait-il en république ?

 

Publicités
Cet article, publié dans C'est politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La marche d’hier.

  1. cestnabum dit :

    Lacafeu
    Je partage et je diffuse

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s