Ahmed et Mustapha*.

Ahmed et Mustapha ne se connaissaient pas. Ils sont pourtant morts le même jour à quelques minutes d’intervalle. L’un aimait le VTT,  l’autre Nietzsche. L’un était policier, l’autre correcteur. Nous ne savons pas s’ils allaient ou non prier à la mosquée et nous nous en fichons. Les deux étaient très aimés par leurs collègues. Ils ont été exécutés par des compatriotes au cœur d’une capitale, pas celle d’un pays arabe… Un mot leur aurait paru bien dérisoire : « amalgame ». Pourtant leurs assassins, qui ne se souciaient pas de sa signification, ne leur ont pas laissé le temps d’y réfléchir : ils les ont abattus froidement , avec un autre policier et une grande partie de la rédaction de Charlie Hebdo.  Des hommes et des femmes, victimes innocentes de la haine et de la bêtise sanglante. On entend dire partout : la communauté musulmane, la communauté des croyants, la communauté des dessinateurs, la communauté … Nous sommes surtout réduits à une communauté de destin, parfois tragique – voilà la réalité. Réunir les êtres dans la vie plutôt que dans la mort – voilà l’enjeu. On ne va quand même pas leur faire un dessin !

 

 

*Ahmed Merabet, Mustapha Ourad  exécutés le  07 janvier à Paris.

Publicités
Cet article, publié dans Et si la vie..., est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Ahmed et Mustapha*.

  1. Anne Misslin dit :

    Ils n’ont pas besoin d’être guillotinés, ce sont déjà des morts-vivants; comme le dit si bien Hassan Chagoulmi, ces gens-là n’aiment pas la Vie. Dans ces conditions, comment peuvent-ils se réclamer de Dieu? Ce ne sont pas des « cons », mais des êtres du ressentiment (Nietzsche) qui se consolent en entraînant les autres dans leur tragédie personnelle.

  2. cestnabum dit :

    Lacafeu

    Comment faire pour que l’immense majorité des gens ordinaires puissent être distinguées de cette proportion non négligeable de fondamentalistes qui essèment des idées de mort et de rejet dans les quartiers ? En proposant il me semble une posture forte autour d’un contrat des valeurs du vivre ensemble.

  3. fatizo dit :

    Pourquoi y-a-t-il des êtres humais si différents?
    D’un coté des Cabu ou des Wolinski, et de l’autre des fous sanguinaires.
    Bonne soirée Lacaufeu

  4. Et si il faudrait leur faire un dessin, une guillotine peut-être ! Je ne m’imaginais pas écrire ça mais je suis tellement indignée.
    Amitiés

  5. damemiracle dit :

    Quel drame cette histoire,,je suis dégoûtée par la bêtise humaine 😨

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s