Ces reprises plus connues que les originales .

images (10)

Bonne année à tous, et que peut-on faire de mieux pour débuter l’année que d’écouter de la musique.

L’histoire de la musique nous réserve bien des surprises, il arrive souvent que des morceaux que nous pensions appartenir au répertoire des interprètes qui en ont fait des succès soient en réalité des reprises de chansons écrites plusieurs années auparavant.

A tout seigneur tout honneur, commençons avec le King.  Elvis Presley, et le morceau « Hound Dog », qui est  une chanson écrite par Jerry Leiber & Mike Stoller en 1952, et qui fut tout d’abord enregistrée sous forme de rhythm and blues par la chanteuse afro-américaine « Big Mama » Thornton .

Vous connaissez tous ce morceau,  « Unchained Melody » , repris par de multiples artistes, et dont la version la plus célèbre est celle des Righteous Brothers en 1964.

Il faut savoir que ette chanson a été écrite en 1955 par  Alex North pour le film « Prisons sans chaînes » ((Unchained),  réalisé par Hall Bartlett .

Les Byrds ont été les premiers à « électriser » Dylan, on pense notamment à « Mr Tambourine Man », mais l’un de leur plus grand tube, « Turn, Turn, Turn », vient d’encore plus loin, surtout au niveau du texte, puisque les paroles  proviennent presque entièrement du chapitre 3 du livre biblique de l’Ecclésiaste . Quant à la musique, elle a été composée  à la fin des années 1950 par le chanteur folk américain Pete Seeger .

Voici une chanson qui a connu plusieurs vies et autant de succès. Les plus jeunes connaissent la version de Mariah Carey,  alors que pour beaucoup c’est Harry Nilsson qui a créé « Without You » en 1971…

Or, il s’agit d’une oeuvre  du groupe britannique  « Badfinger », composée et écrite par Pete Ham et Tom Evans .

Puisqu’on est avec Nilsson, restons-y. Son autre grand tube, « Everybody’s Talkin », qui servait de bande originale pour le film « Macadam Cowboy » en 1969, avait été écrite en 1966 par Fred Neil.

Il va sans dire que  beaucoup connaissent les deux versions du morceau que je vais vous présenter maintenant, mais la reprise reste tout de même plus célèbre que l’originale.

Voici la reprise par Carlos Santana..

Et l’originale de « Fleetwood Mac », 1ère époque.

En février 1978, Debbie Harry, et son groupe Blondie, débarquent avec leur second album « Plastic Letters ». A l’intérieur de ce disque figure un morceau qui va vite devenir un tube « Denis ».

Ce morceau est en fait une reprise d’un titre de 1963 du groupe « Randy And The Rainbows »,  « Denise ».

Il y a aussi des reprises qui doivent avant tout leur succès au fait que celui ou celle qui a eu l’idée de les reprendre a su totalement se les réapproprier. A ce titre la version de « Bette Davis Eyes » par Kim Karnes en est un parfait  exemple.

Ecoutez l’originale de Jackie De Shannon pour voir la différence..

Il y a aussi des reprises qui viennent du fait que l’on partage sa vie avec un artiste qui fait parti des plus grands. C’est ce qui s’est produit pour Chrissie Hynde, la célèbre chanteuse et guitariste des Pretenders, qui a partagé la vie de Ray Davies, le leader des Kinks, au début des années 80.

De cette idylle est née une fille, Natalie en 1983, mais aussi deux reprises des Kinks qui ont permis aux Prétenders d’obtenir un large succès . On pense de suite à « I go to sleep », mais aussi à  « Stop Your Sobbing ».

Tour le monde se souvient au début des années 80 de Joan Jet et de son immense succès, « I Love Rock ‘N’ Roll » .

Et bien cette chanson a été écrite et enregistrée en 1975 par les Arrows .

Nous allons terminer avec un titre beaucoup plus récent puisqu’il s’agit de Birdy et  « Skinny Love » en 2011.

En réalité, il s’agit d’une reprise d’un morceau écrit en 2008 par « Bon Iver » , groupe folk très populaire dans le milieu indé américain.

Publicités
Cet article a été publié dans Un peu de rêverie.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Ces reprises plus connues que les originales .

  1. Très bonne année à vous aussi et merci de nous la faire commencer en musique.

  2. cestnabum dit :

    Fatizo

    Repriser, ravauder, rafistoler, je ne savais que ça de l’art délicat d’accomoder les restes …

    Chaque fois, vous venez éclairer mon falot pour me faire découvrir de nouveaux horizons. Merci

  3. lacaufeu dit :

    Merci Fatizo de nous éclairer, tant pour les morceaux de musique que pour les films ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s