Saint-Nicolas est mort, vive le Père Fouettard.

En ce jour de Saint-Nicolas on te fête encore à l’est dans le nord. Tu reviens chaque année avec tes promesses, tes adeptes et un cortège de cadeaux …Tu te veux toujours  aussi beau en rouge et blanc. Mais je ne crois plus en toi, tu es grillé parce que cette nuit  j’ai rencontré ton acolyte le Père Fouettard*. Celui qui porte tant  de noms : Hans Trapp, Zwarte Piet, Krampus Ruprecht , Houseker , Schmutzli. Pelzbock, Ryszard Popiesch…..Tu n’es plus rien qu’une image d’Epinal. Tu as beau étirer ton présence sur les réseaux, te montrer et te faire voir, ta fête sent le moisi et ta musique ressemble à un disque rayé. Nous savons tous que tu n’es que du vent, c’est bien lui le patron et lui seul. C’est bien lui qui mange les emplois, déglingue les familles, file des médocs dans sa chimique générosité… En bon croque-mitaine digne de ce nom, il dévore les gosses, leur bouffe la tête et les enlève parfois pour des délires lointains. Il siège et frappe au cœur des villes et des villages, rend dingue les vieux et irradie les jeunes…il consomme les âmes et les fourre dans son capuchon maudit ou dans sa barbe noire. Un Nicolas qui protège les pauvres,  ça reste à prouver . Un peu comme si son cousin le Père Noël avait fait faillite d’avoir trop donné… Fouettard, c’est  le père sévère dont parlait Alice Miller dans « l’enfant sous terreur ». Mais aujourd’hui il s’emballe comme son système et une pluie de coups s’abat sur tous. Ce Fouettard enfante des monstres, ils sont en marche. Et plus il cogne, plus ils en veulent….Panoplie pourrie de la tradition des dividendes. Ce ne sont plus les gamins qui tremblent mais les hommes. Leur ombre les suit jusque dans les grottes comme jadis dans les forêts. La peur au ventre quand ils entendent un pas lourd se rapprocher  d’eux… Alors ils acclament en chœur le premier, la première  qui passe, quel que soit son prénom.

 

Publicités
Cet article, publié dans Et si la vie..., est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Saint-Nicolas est mort, vive le Père Fouettard.

  1. Quand j’entends parler du père fouettard je ne peux pas m’empêcher de penser à vipère au poing d’Hervé Bazin et du surnom de la mère, Folcoche. Elle m’avait frappée par sa méchanceté.
    Elle sévit toujours autant je crois.
    Bon week end.

    • lacaufeu dit :

      Sankt Nikolaus beschert dir recht
      Gibt aber micht den strick da zu (allemand)
      Saint Nicolas fait des cadeaux à la vache
      Sans lui donner moyens de les gérer

      Bonne fin de semaine Claudie

  2. cestnabum dit :

    Lacafeu

    Nous sommes en phase
    Une punition salutaire ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s