L’épine noire

Après l’épine blanche

Le Concours l’épine.

epinenoire1.jpg

Ils sont venus de fort loin ou bien de très près pour se présenter devant vous, nus et tremblants dans l’attente de votre décision. Enfants de l’Alambic, ils sont tombés dedans avant que d’être grands. C’est l’eau de la vie qui les a construits, façonnés, accompagnés dans leur pérégrinations gourmandes, leur maturation alcoolique. Ils viennent humblement, en cette vallée de larmes et de restriction, vous proposer le nectar des Dieux, la prunelle de leurs yeux.

C’est dans d’étranges flacons, qu’ils ont glissé tout l’amour dont ils sont capables. Sous des dehors de rudesse et de rusticité, c’est un condensé de tendresse qu’ils tendent à vos gosiers émerveillés. Derrière leurs faces rubicondes, ce sont des cœurs délicats qui ont concocté spécialement pour vous cette douceur en culotte de velours.

Laissez-vous guider, laissez-vous emporter, acceptez ce don qu’ils vous font en ce jour de fête. Ils se sont piqué les doigts, ils ont arpenté la campagne, battu les fourrés et les ronces, usé des trésors de patience pour que vous soyez leurs éternels obligés !

Pour vous seuls, ils ont fait grande et belle récolte de la pousse nouvelle du buisson de prunelle. Ils ont porté les stigmates de notre seigneur, le maître des cieux, pour que vous buviez ce sang de la terre, en mémoire de toutes ces égratignures qui ornèrent leurs doigts. Prenez et buvez en souvenir de ce sacrifice ; vous le ferez désormais pour honorer leur gloire.

L’alchimie de la fermentation, les secrets de la fabrication, les trésors de la passion ont contribué au miracle gustatif auquel vous êtes invités. Plaisir magnifique, vous serez magnifiés par cette expérience unique. Mais n’attendez pas qu’ils vous livrent leurs secrets. Ils sont scellés au fond de leur caboche ; ils en gardent jalousement la recette.

Qu’importe les ingrédients, les rituels magiques, les formules diaboliques, les venins de reptiles ou les herbes maléfiques qu’ils ont pu y glisser ; c’est le flacon qu’il faut juger et l’ivresse qu’il vous procure. C’est au secret du cruchon qu’ils ont déposé leur âme et la substantifique moelle d’une vie entièrement dévouée à la Dive bouteille.

Descendants de Rabelais ou enfants du Ségala, ils célèbrent la nature d’Abondance, la luxuriance d’une végétation qui coule dans ce prince des breuvages : le suc de la terre. Leur pousse d’épine c’est le fruit du buisson ardent que l’archange Gabriel leur a inspiré de son souffle divin.

Voici venue l’heure du jugement dernier ! De votre choix, dépendra la gloire ou le désespoir. Buvez et comparez, régalez-vous mais ne reculez pas devant le nécessaire verdict. Désignez le vainqueur, distinguez-le d’une couronne d’épines. Son perdant valeureux boira alors les eaux amères de la ciguë.

C’est bientôt que vous adouberez le Prince de l’alcool d’épine, le roi du cruchon et le seigneur de la divine barrique. Gloire à celui qui aura votre vote. Soyez compatissants et faites bonne figure au perdant de ce duel. Si le concours l’épine a un vainqueur, ne jetez pas opprobre sur le perdant et allez bien vite trinquer à sa santé.

Épinement leur.

med-fruits-de-l-epine-noire-prunus-spinosa-visoflora-64809.jpg

Un texte ancien en hommage au Prince de l’alambic et de la Touraine, disparu trop tôt après eu le mal de vivre.

Publicités

A propos cestnabum

Bonimenteur de Loire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s