Le chant du chrysanthème.

Ami entends-tu les tombes jouer de malchance sur le parterre des souvenirs ? Aujourd’hui elles incinèrent aussi nos crépuscules addictifs de consommateurs . Un saxophone géant souffle les feuilles dans les allées perdues, celui du cantonnier. Des marbres obséquieux s’inclinent devant l’éternité promise. A genoux les saisons prient un moment le retour des aimés sous quelque forme. La terre devine sous les dalles le feu qui brûlait de ceux que nous aimions. On brode des lignes à n’en plus finir, comme un linceul soyeux. Pleurer ensemble l’absence dans des baquets à roulettes et remplir les arrosoirs près des arbres muets. Files d’attente pour des bancs humides, ils sont en nous, nous le savons. Les déguisements sociaux  mangent les âmes à toute heure. Quelle panoplie piétine à l’entrée ? Observe les forêts s’ouvrir et le béton craqueler quand les défunts se couchent… Des soleils, jamais les mêmes, éblouissent nos soupirs sur des nappes. Combien de sentiments glissent sur des tables dépourvues de pieds ? Flottille de larmes et rires évanouis dans ce brouillard attentif. Espace de l’infini, toujours ouvert. A quand les réservations pour le chant du chrysanthème …Mais n’oublie pas, frisson de vie, le temps d’une autre caresse: celle qui touche le cœur des vivants afin qu’ils fassent de même.

Publicités
Cet article, publié dans Et si la vie..., est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le chant du chrysanthème.

  1. cestnabum dit :

    Lacafeu

    Une fois je partage

    Vous écrivez en bien peu de lignes ce que je n’arrive pas à mettre dans mes longs billets. bravo l’artiste !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s