Le cœur en question

Les cœurs purs et tous les autres

Comment fendre un cœur de pierre ?

La reine de cœur trompe-t-elle le roi avec le valet ou bien avec le fou ?

Comment couper à cœur sans en mourir d’amour ?

Quel fruit donnera une greffe du cœur ?

Un cœur sur la main d’un chef d’orchestre bat-il encore en rythme ?

Est-il préférable d’avoir le cœur gros pour mieux le vider ?

Pourquoi le bourreau des cœurs se contente-t-il de faire tourner les têtes ?

Est-ce dans le cœur de la forêt de nos sentiments que poussent les pommes d’amour ?

Peut-on adopter un cœur qui s’abandonne ?

Quel forfait faut-il avoir commis pour être condamné à une peine de cœur ?

Mon ticket est-il toujours valable si je descends à l’arrêt du cœur ?

Un sentiment impur peut-il toucher un cœur pur ?

Pourquoi y-a-t-il parfois une telle distance entre les yeux et le cœur ?

Comment raccommoder les morceaux quand on lui a déchiré le cœur ?

La flèche de Cupidon risque-t-elle de crever le cœur ou bien simplement de le percer ?

Comment écouter son cœur quand il bat trop fort ?

Que lit-on dans un cœur ouvert ?

Celui a qui a mis trop de cœur au ventre finit-il par l’avoir barbouillé ?

Existe-il un vaccin contre la rage au cœur ?

Peut-on savoir par cœur ce qu’on n’aime pas ?

Vaut-il mieux se serrer le cœur pour voir ce qu’on a dans le ventre ou bien l’inverse ?

La confession est-elle-un lavement intérieur qui permet d’avoir le cœur net ?

Comment aller droit au cœur quand l’amour nous rend aveugle ?

L’infortune au jeu vous ouvre-t-elle les voies à la fortune du cœur ?

Qu’est-ce au juste que doit me dire mon cœur ?

Est-ce le coup de foudre qui enflamme nos cœurs ?

Un cœur léger permet-il d’accéder plus facilement au septième ciel ?

Peut-on imprimer dans le cœur autre chose que des mots d’amour ?

La maladie d’amour fait-elle mal au cœur ?

Comment gagner le cœur de quelqu’un alors que l’amour n’est qu’un partage ?

Doit-on s’embrasser la bouche en cœur ?

Un cœur artificiel se contente-t-il de relations virtuelles ?

Est-ce normal de dévorer des yeux celui qui a un bon cœur ?

Est-ce que l’amour est une compétition pour prétendre qu’il faille conquérir un cœur ?

Sur qui s’appuyer pour avoir le cœur bien accroché ?

Celui qui ne cesse de faire le joli cœur en a-t-il vraiment un ?

Le cœur vient-il se briser contre nos larmes ?

La sincérité vient-elle du fond du cœur ?

Est-ce parce que le cœur lui manque qu’il bat sa femme ?

La gaieté du cœur vous met-elle en joie ?

Peut-on lui ouvrir son cœur et lui fermer sa porte ?

Un cœur qui chavire a-il eu du vague à l’âme ?

Quelle étincelle permet à un cœur de s’embraser ?

Peut-on se faire du mauvais sang quand on se saigne aux quatre veines pour son aimé ?

Est-ce que ces questions vous ont touché au cœur ?

Cardiaquement vôtre.

Publicités

A propos cestnabum

Bonimenteur de Loire
Cet article a été publié dans Et si la vie.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s