De l’usage du martinet…

lgjmp72

Pourquoi tous nos ministres de l’intérieur doivent être des c…ns profonds et des fascistes refoulés.

T’as voulu dire « cons » ou « crétins » ? Qu’elle demande ma chatte.

Peu-t-importe ! Et je ne vous parlerai pas de monsieur Narkozy, transformé en Filou 1er qui voudrait revenir en Saint-Nicolas, de Prince Boutefeux, lèche-bottes du Filou 1er, ou de Manuel le Valseur, qui se voit déjà en Filou 2ème (les noms sont changés pour éviter la diffamation). Non, je parlerai juste de notre actuel sinistre de l’intérieur qui, sachant à peine manier les mots comme on manie un martinet (pas le zoisaux, le truc à donner la fessée), prétendait dimanche dans le JDD nous donner une leçon sur « l’état de la menace terroriste en France. »

Faut être c… de journaliste pour lui poser une telle question. Qu’elle ajoute ma chatte.

Peu importe aussi, d’ailleurs, c’est souvent le métier de journaliste d’être aussi c… que le c…. qu’on interviewe.

Bref, dès le premier paragraphe, notre sinistre de l’intérieur nous donne un ton à nous glacer le dos : « La situation actuelle est grave, il faut la regarder pour ce qu’elle est et lui donner une réponse d’ampleur. Face à ce phénomène inédit, notre riposte est globale : nous combattons les terroristes à l’intérieur et à l’extérieur. »

Que la situation soit « grave », certes ! Mais ce n’est pas nouveau, et je ne vois pas encore d’avion foutre en l’air la tour Montparnasse, mais peut-être. Je passerai donc sur l’actualité et l’inédit de cette situation. Par contre, pour ce qui est de « la regarder pour ce qu’elle est », il faudrait peut-être se demander qui est allé foutre le bordel un peu partout dans le monde pour ses petits intérêts économiques…

« Tu veux parler des marchands de pétrole, ou des marchands d’armes ? » Qu’elle demande la cigale.

« Y’a pas qu’eux. » Qu’elle répond la fourmi.

En effet ! Donc, si riposte globale il doit y avoir, il faudrait d’abord savoir qui sont les premiers terroristes. Ceux de l’extérieur ? Mais un sinistre de l’intérieur ne va pas riposter (et encore moins globalement) sur les sinistres marchands qu’il subventionne avec nos sous et ses chaussures à clous.

Quant à combattre « les terroristes à l’intérieur », on connaît la rengaine depuis le coup du Karcher d’un certain Filou 1er. Mais pour l’efficacité du Karcher, c’est plutôt genre casse-toi pôv con.

Et pour la suite, j’anticipe le neveu, c’est pas encore demain qu’on fera vraivolution. En tout cas, pas tant que la « gauche » tiendra un discours de droite qui copie celui de l’extrême droite.

Et trois points en plus pour la marine pompon ! Qu’elle conclut ma chatte en allant promener le chien. Et c’est ce qu’on appelle un pont aux ânes. Qu’elle ajoute.

En effet, dès lors qu’un projet de loi stipule qu’une personne sera « interdite de… » (quoi que ce soit) lorsqu’il « existe des raisons sérieuses de croire que… » Ou qu’elle « projette » de commettre… Désolé, mais si je continue, j’accumule au moins une centaine de points Godwin !

Balai-paille-de-riz4

Ceci n’est pas un martinet, juste des balais…

 

Publicités

A propos jean-michel plouchard

Photographe, infohraphiste, réalisateur, et nanar blogueur à ses heures. Et notoirement adepte du Plouc'art, que je suis loin d'avoir inventé.
Cet article a été publié dans C'est politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour De l’usage du martinet…

  1. cestnabum dit :

    Jean Michel

    Avec le martinet il n’y a pas de quoi fouetter un chat
    Le balai c’est pour la chatte, elle va bouter le méchant gouvernement de la place

    Quant aux gentils émirs, ce sont eux qui financent les terroristes. Leur argent à l’odeur du sang et pourtant …

  2. jean-michel plouchard dit :

    Désolé si je suis peu présent en ce moment, mais quelques petits soucis qui s’ajoutent à d’autres que j’évoquerai rapidement demain.

  3. fatizo dit :

    Un jour on va combattre des dictateurs pour mettre des islamistes, puis après on combat les islamistes pour mettre des dictateurs, etc….
    Si ce n’est pas du foutage de gueule ça y ressemble beaucoup.
    Bises et belle soirée à vous deux .

    • jean-michel plouchard dit :

      Ca me fait penser à une vieille rengaine, Fatizo, qu’on oublie puis qu’on recommence, « quand j’avance, toi tu recules, comment veux-tu… » et on la reprend à l’envers… « foutage de gueule », il me semble que tu est très modéré…
      Bonne soirée à toi

      • fatizo dit :

        Moi modéré. Sur un autre site une fan de Mélenchon me disait que j’avais un langage « passionnel ».
        J’ai trouvé ça drôle de la part d’une mélenchoniste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s