Series killer.

Une voix de soprano s’échappe d’une fenêtre. Le corps gisant au coin de la rue n’a plus la cote tant les experts fourmillent dans le vide de nos têtes. Les yeux brûlés ne sauveront pas la patrie, c’est certain. Homeland à genoux devant le drapeau déchiré. La porte du château de cartes  grince des dents. La Maison blanche se fissure. Il a fait  froid cet été à Twin peaks…personne n’en fait mystère. Retrouver ses amis aux urgences ou dans la maison du docteur en train de déguster un Colombo… Ici, même Julie L *et Navarro*  ne comptent plus. Dallas est mort à Santa Barbara, c’est l’heure du « binge watching ». Plus belle la vie boit la mer par tasses entières et les algues collent à l’image. Fais pas ci, fais pas ça qu’on nous dit, mais regarde. Nous sommes tous sur écoute, alors  Buffy et ses vampires  se rendorment. Le souvenir du prisonnier et de la boule qui le rattrapait  flotte toujours. On l’a aujourd’hui dans la gorge jusqu’à en vomir. Le dispositif narratif nous accrochait déjà, une forme d’addiction qui se perpétue. Maintenant les femmes désespérées confondent parfois leurs vies avec des décors en carton. C’est l’engrenage permanent, il faut fuir le réel et traverser le carrefour. Des personnages et des adeptes pleurent comme des jouets oubliés dans un salon. Le sexe dans la ville est installé au cœur de foyers avec les morts qui marchent ou qui tournent mal. C’est l’heure du jeu de trônes dans l’abbaye du centre-ville… Nous sommes faits comme des fins de séries. Des fugitifs en quelque sorte. Les épisodes ressemblent à des animaux domestiques. Si proches de nous, en nous peut-être même. Et il faut chaque fois les sortir et les rentrer.

Publicités
Cet article, publié dans Et si la vie..., Questions de société ?, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Series killer.

  1. fatizo dit :

    Vouloir échapper à ces petits meutres en famille c’est désormais mission impossible.
    Bon week-end Lacaufeu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s