Mesut Özil, le champion du Monde qui pense aux enfants du Brésil.

images

Il est de bon ton de s’en prendre au monde du football . Il suffit de se rendre sur les réseaux sociaux pour voir de quels noms d’oiseaux sont affublés les footballeurs et leurs supporters.

Friqués incultes pour les premiers, alcooliques décérébrés pour les seconds. Sans parler du sempiternel cliché sur l’abrutissement de masse, comme si de regarder un match de football empêchait de voir ce qui se passe autour de nous.

Mais passons, car si on trouve toujours des cas pour valider les thèses défendus par ceux qui détestent le ballon rond, il y a que ce soit parmi les footballeurs ou les supporters, des êtres ouverts sur autre chose que le rectangle vert.

Le dernier exemple en date vient du champion du Monde allemand Mesut Özil. Alors qu’une rumeur disait qu’il avait versé de l’argent aux familles de la bande de Gaza, l’agent du joueur a vite démenti : « Cette information stipulant que Mesut a donné de l’argent à la bande de Gaza n’est pas vraie, a-t-il sobrement expliqué avant toutefois de laisser une porte ouverte. Peut-être le fera-t-il dans l’avenir, qui sait ? » .

Par contre, il a décidé d’utiliser sa prime de 300.000 euros afin de financer l’opération de 23 enfants malades au Brésil.

Le milieu de terrain d’Arsenal en agissant ainsi répond de la plus belle des manières aux propos du Ministre allemand de l’Intérieur Thomas de Maizière, qui se plaignait que certains joueurs ne chantent pas l’hymne national.

Le meneur de jeu d’origine turc avait répondu qu’il ne chantait pas parce qu’il se concentrait sur le match et récitait intérieurement une prière.

En faisant don de sa prime à ces jeunes, Ozil démontre à ces politiques toujours avides de la petite phrase démagogique, qu’il ne vient pas en sélection pour l’argent mais pour l’honneur du maillot et gagner des titres. C’est tout ce qu’on demande à un footballeur international .

Et puis j’aimerai qu’on m’explique une fois pour toutes en quoi le fait de chanter l’hymne de son pays rend plus patriote ?

Il faut  avoir une idée peu élevée du patriotisme pour s’arrêter sur un aussi petit détail.

Mais revenons au sujet qui nous intéresse.

Avant le Mondial, le joueur d’Arsenal avait déjà annoncé son intention de payer pour onze enfants. Mais comme la victoire n’a pas été obtenue seulement à onze joueurs mais à 23, il a augmenté le nombre de bénéficiaires.

Il explique sur sa page Facebook que « C’est ma manière personnelle de remercier les Brésiliens de leur hospitalité. »

Publicités
Cet article, publié dans Un peu de rêverie..., est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Mesut Özil, le champion du Monde qui pense aux enfants du Brésil.

  1. Petite marrante dit :

    Bon et bien tant mieux pour les enfants.
    Bises cher fatizo

  2. D.A. Lavoie dit :

    Très inspirant comme exemple pour tout le monde, merci et brsavo pour e partage. Delvi.

  3. damemiracle dit :

    Une très belle action, je reblogue cher ami, bon week-end, Gigi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s