L’autre Bertha.

Il y a cent ans jour pour jour, le 28 juin 1914, eut lieu à Sarajevo l’attentat du nationaliste serbe de Bosnie Gavrilo Principe contre l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois, et son épouse . Cet assassinat fut le prélude à la première guerre mondiale qui fit environ 9 millions de morts et près de 8 millions d’invalides…Chaque monument à l’entrée de chaque village en France liste encore les noms des disparus en un morbide rappel. Une semaine plus tôt, le 21 juin 1914, disparaissait à Vienne la baronne Von Suttner. Cette Autrichienne fut la première femme lauréate en 1905 du prix Nobel de la paix. Elle exerça aussi la vice-présidence du Bureau international de la paix dès sa création. Son livre pacifiste, Die Waffen Nieder ! (Bas les armes !), connut un grand succès et fut adapté plus tard par le cinéaste Dreyer. Qui se souvient aujourd’hui de l’autre Bertha, pas la Grosse Bertha * qui fracassa les oreilles meurtries des Parisiens jusqu’à faire trembler les murs de la capitale ? C’est bien de la jeune secrétaire d’Alfred Nobel que je vous parle, de celle qui militera à sa fin pour l’incinération des corps. Ces lignes, je les écris en ce jour d’anniversaire pour ma fille de quatorze ans. J’espère qu’elle les lira un jour et comprendra le rôle de cette femme. Ma fille dont les deux arrière-grands-pères firent il y a un siècle un étrange voyage en sens inverse entre l’Afrique et l’Europe. L’un, Kabyle tirailleur Algérien, vint en France combattre les Allemands à Verdun et sur la Marne. L’autre, Alsacien, combattit les Anglais comme mécanicien avion dans les colonies allemandes de Namibie et Tanzanie…La croisée des mondes avec ces morts pendus à des arbres comme du linge. Quand il reste des branches .Des prières et des pleurs en toutes les langues tournoient dans nos mémoires. Nos cœurs battent les souvenirs. Que de douleurs, de plaies à l’âme continuent à saigner dans les consciences…Des familles qui marchent dans l’ombre des morts et des orphelins. Alors les joies des petits qui s’envolent comme des moineaux, il faut vraiment les mesurer en ces lieux de paix. Ranger les haines dans les poches et comprendre les découpages mentaux et territoriaux qui perdurent dans les zones perdues et sanglantes. La musique des hymnes roucoule sur les tombeaux …Nous ne t’oublierons pas Bertha, toi qui nous quitta un mois avant l’assassinat de Jaurès…

 

*La Grosse Bertha (en allemand : Dicke Bertha) est une très grosse pièce d’artillerie de siège utilisée par l’armée allemande lors de la Première Guerre mondiale. http://fr.wikipedia.org/wiki/Bertha_von_Suttner

Publicités
Cet article, publié dans L'histoire en questions, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour L’autre Bertha.

  1. fatizo dit :

    Merci Lacaufeu de nous faire partager la vie de cette noble femme.
    A cette époque là, le Prix Nobel de la Paix avait encore un sens.
    Bonne soirée Lacaufeu.

  2. cestnabum dit :

    Lacafeu

    C’est sublime et je me permets de le diffuser dans mon entourage si vous n’y voyez pas d’objection. Merci

  3. Petite marrante dit :

    C’est un magnifique hommage à la paix pour que ta fille, nos enfants à tous n’oublient jamais qu’il y a eu et qu’il aura encore des Bertha pour montrer le chemin vers l’humain. Merci de réaffirmer que la barbarie n’est pas une fatalité, et que d’autres contre exemples méritent toute notre attention.
    Merci pour ce texte essentiel.
    Bise Lacaufeu

    • lacaufeu dit :

      Merci petite marrante.pour ce gentil commentaire.

      ,Il y a ceux qui comme moi n’ont longtemps connu que la « Grosse » ,ceux qui aujourd’hui connaissent l’existence de l’autre.. Enfin Il y a ceux qui ne savent pas qui est Bertha.
      Il est grand temps de la faire connaître le plus largement possible et surtout en direction des plus jeunes.

      Bises à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s