Les mots pour… (cartes postales de Cancerland 84)

lgjmp72

Bernard Kouchner veut bannir le terme « euthanasie » à cause du mot « nazi », peut-on, lire dans Libé ou Le Monde. On se demande parfois ce qu’elles et ils ont appris à l’école, nos chères élites ; entre nasi et nazi, il y a un « s » et un « z » de différence.

Quant au mot euthanasie, il vient du grec ευθανασία, lui-même mêlant ευ, qui signifie « bonne », et θανατη, pour la « mort », c’est à dire avoir « une bonne mort », on dirait aujourd’hui avoir une mort douce, ou mourir sans souffrances (et j’ajoute inutiles). On se demande donc ce que viennent faire les nazis dans cette histoire, de même ce qu’Eugénie viendrait faire dans l’eugénisme.

Bon, je sais bien qu’il faut faire de la petite phrase qui buzze, lorsqu’on est élite (ou zélite, qu’elle ajoute ma chatte, « ou zélote », qu’elle dit la cigale), mais quand même, il faut le faire pour confondre la 19ème lettre de l’alphabet latin et la 26ème (« si encore c’était de l’alphabet soviétique ». Qu’il surenchère le neveu.  » Je comprendrais. »).

J’accorde volontiers que le « s » soit la première lettre de « sadique », « saloperie », et de plein d’autres mots de ce genre, et que si vous les prononcez « zadique » ou « zaloperie », cela peut faire teuton, et, par conjecture, parfois naziant, mais… (faut pas zéxagérer avec la langue qui fourche, dit encore la chatte)

En effet, et d’ailleurs, si vous faites une petite phrase qui busse au lieu de la même qui buzze, vous risquez fort de rester coi dans l’autocar qui vous mène à la ztation, ou de vous retrouver à Berlin après une ezcapade en ballon, plutôt que de vous retrouver à Rome, ville qui était pourtant votre destinazion.

Ceci dit, en dehors de cette petite phrase idiote, digne d’un poiliticien un peu radotant, son intervention en faveur de ce que l’on ne devrait pas appeler « euthanasie », mais le dire avec des mots doux, est plutôt intéressante – de mon point de vue, il va de soi. Et plutôt que de nous sortir en titre des phrases idiotes qui font toujours monter l’idiotie d’un cran, certains journalistes devraient en résumer le contenu.

72jmp mars2014_4467

 

Publicités

A propos jean-michel plouchard

Photographe, infohraphiste, réalisateur, et nanar blogueur à ses heures. Et notoirement adepte du Plouc'art, que je suis loin d'avoir inventé.
Cet article a été publié dans Cancerland. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les mots pour… (cartes postales de Cancerland 84)

  1. fatizo dit :

    Je comprends mieux pourquoi il s’est couché devant Sarkozy.
    Parcequ’il y avait kouch dans son nom.
    C’est facile de faire du Kouchner finalement.
    Bises et belle soirée à vous deux.

  2. cestnabum dit :

    Jean-Michel

    Ne pas citer ni même considérer les agitations d’un pauvre pantin qui recherche la lumière quitte à trahir ses idées, ses amis, son parcours devrait être notre ligne de conduite.

    L’indignité de ce monsieur lui retire toute pertinence. N’a t-il pas pactiser avec le diable sans de demander si celà n’était pas trop violent ?

    Ouvrons les oubliettes et poussons-le sans douceur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s