Un (rare) succès d’Hollande étrangement passé sous silence.

téléchargement

Il faut se souvenir de ce que disait les  médias sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy . A écouter leur propagande il aurait sauvé la Grèce, l’Europe, les banques, la Libye, la Géorgie, Ingrid Betancourt….

On cherchait en permanence à mettre en valeur son image. On prenait un malin plaisir à nous dire qu’il avait réussi  à enfiler le costume de Président après un début difficile.(calamiteux serait plus approprié).

Dès qu’il rencontrait un grand de ce monde, on cherchait en permanence à le mettre en valeur, à nous dire qu’il avait une forte influence.

Hors, si l’on regarde bien tous ces sujets les uns après les autres, on se rend compte que tout cela n’était que poudre aux yeux. La Grèce se porte toujours aussi mal, l’Europe également. Si les banques ont été sauvé, elles ne l’ont pas été que chez nous, et plus grave, au détriment des populations. Sur la Libye, tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que cette cette intervention n’a eu que des conséquences désastreuses, etc…

Par contre il en va tout autrement du Président Hollande . Dans son cas on ne risque pas de voir les médias en faire de trop sur son action, lui attribuer des succès qu’il n’a pas eu. La plus belle preuve étant ce qui vient de se passer lors les cérémonies du 70ème anniversaire du débarquement en Normandie.

Tout d’abord, et malgré les critiques, il a maintenu son invitation à Vladimir Poutine, lancée avant la crise ukrainienne, une invitation lancée afin de rendre hommage au peuple russe qui a rendu possible la victoire contre les nazis. Puis il a organisé un double dîner le 5 juin, en premier avec le Président  Obama, puis avec M. Poutine. Il est fort probable que lors de ce double dîner, le chef de l’état a invité les deux protagonistes à se parler le lendemain.

Lors de cet échange entre Obama et Poutine, le Président américain aurait demandé à son homologue « d’apaiser les tensions en Ukraine », sous peine de voir s’aggraver l’isolement de la Russie par les Occidentaux . Vladimir Poutine, qui a aussi rencontré Angela Merkel, David Cameron et François Hollande, a qualifié ces échanges de vue « très positifs ». Avec Barack Obama, « nous avons discuté deux fois, de manière assez substantielle à mon avis », a déclaré le président russe.

Il faut savoir également, qu’avec la complicité d’Angela Merkel, François Hollande a profité de l’avant déjeuner au château de Benouville pour organiser une discussion entre Vladimir Poutine et Petro Porochenko, le président ukrainien nouvellement élu.

Bien sur on ne peut tirer de conclusions définitives sur ces échanges. Mais si ces rencontres entre Poutine et Porochenko d’une part, et Poutine et Obama d’une autre, sont autant mis en avant par les médias pour dire qu’une avancée dans la sortie de crise ukrainienne est possible, il est très étrange de voir si peu relevé le rôle joué par François Hollande dans ces négociations.

A une autre époque, et sous un autre Président, il va sans dire que dans une même situation, les médias auraient cherché à mettre exclusivement en avant le rôle tenu par Nicolas Sarkozy.

D’ailleurs il aurait tenu personnellement à s’attribuer ces succès, il aurait envoyé sa garde rapprochée afin de faire savoir qu’il venait de sauver le monde et l’univers. Et les médias, plus courtisans que jamais, auraient repris ce couplet insupportable.

Rendons grâce au moins à François Hollande de nous épargner tout cela dorénavant.

Mais tout de même, avouons qu’il est troublant que dans pareil cas les médias réussissent encore à se moquer de lui. Il suffit de voir le terme utilisé par certains d’entre-eux avec le terme, « entremetteur », pour comprendre que tout ce qu’il peut faire sera toujours sous-évalué ou dénigré par les médias.

Alors, pourquoi dans d’écart entre ce qui se faisait sous le quinquennat précédent et celui-ci?

Pourquoi d’un coté réussissait-t-on à faire croire à l’opinion qu’un échec était une victoire, et pourquoi aujourd’hui lorsque le Président obtient un succès, il n’en tire aucun bénéfice.

Cela vient-il des médias, ou bien de son entourage qui est d’une grande médiocrité en terme de communication?

Les deux fort probablement .

Publicités
Cet article, publié dans C'est politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Un (rare) succès d’Hollande étrangement passé sous silence.

  1. fatizo dit :

    Etant en congés et n’ayant qu’un smartphone à disposition,je vous répondrais plus longuement en fin de semaine.
    Bonne semaine à tous.

  2. CCCP dit :

    Moi ce que je trouve sacndaleux en plus de la teneur de cet article, c’est la présence et le comportement de sarkozy en minuscule, pas fichu de se raser et n’adressant aucune parole à Hollande en majusculue venu le saluer comme tous les autres invités!

    Faut quand même se dire que ce gars (sarko) qui a une très haute opinion de la fonction présidentielle, n’a pas été fichu d’adresser un mot à notre Président, ni même pris la peine de se raser.

    Lorsque l’on sait que le même jour, une « offensive » de sa garde rapprochée ( morano and co) était lancée pour son retour en politique c’est vraiment se foutre de la fonction présidentielle!.

    CCCP

    Ps : pour plus de compréhension l article est bon et c’est du comportement des journalistes vis à vis du travail de Hollande tel qu’il a été traité par les journaliste qui me scandalise et non l’article!

    • fatizo dit :

      Une très haute opinion de la fonction présidentielle. La je ne suis pas d’accord.
      Une très haute opinion de lui,ça oui.
      Il faut savoir qu’il avait tout d’abord décidé de ne pas venir à cette cérémonie mais comme ça commençait à grogner il a fait marche arrière.
      C’est dure de ne plus être le numéro 1, d’être obligé de faire tapisserie.
      Bon week-end CCCP

  3. cestnabum dit :

    Fatizo

    Tout est dit …
    Nous avions eu le revers voici l’avers !

  4. Petite marrante dit :

    Peut être aussi est ce en forgeant qu’on devient forgeron ! Le temps que les journaleux le comprennent, que son entourage se professionnalise….cinq ans auront passé….
    Belle soirée fatizo

    • fatizo dit :

      Les journaleux ne veulent rien comprendre, si ce n’est ce que leur impose leur boss;
      Lorsqu’on est financé par Bouygues, Dassault, Lagardère, Arnault, plus les grandes multinationales qui vous font vivre avec la pub, on ne peut pas écrire ce que l’on veut.
      Bises et bonne nuit Petite marrante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s