Le 6 juin 1944 et ses vérités.

téléchargement

 

 

Ils sont venus mourir sur les plages de Normandie,ils sont venus libérer nos parents et grands-parents de l’occupation nazie.

Cette jeunesse ne demandait qu’à vivre, à réaliser ses rêves .

Nous leur serons éternellement reconnaissant de s’être sacrifiés  pour que l’on ait pu vivre pendant 70 ans sans le moindre conflit majeur et dans un monde relativement libre.

Mais cette jeunesse sacrifiée ne doit en rien masquer des vérités que l’on a souvent tendance à vouloir masquer, ou tout du moins édulcorer.

Le mythe de l’Amérique sauveuse du monde moderne a longtemps alimenté nos livres d’histoire et les commémorations. Mais la réalité est bien plus complexe.

Tout d’abord les Etats-Unis étaient neutres au début la Seconde Guerre Mondiale, tout comme dans la première partie de la Première Guerre Mondiale.

Quant à l’opinion publique,elle voyait mal l’intérêt d’envoyer des Américains se faire tuer dans la lointaine Europe, ce que l’on peut comprendre.

Les lois de neutralité votées par le Congrès à partir de 1935, interdisaient aux États-Unis d’intervenir directement dans le conflit jusqu’en décembre 1941.

Cependant en 1940, Roosevelt, favorable à une intervention aux cotés de l’Angleterre, réussissait à faire voter par le Congrès un programme de réarmement ainsi que la conscription de tous les hommes âgés de 21 à 35ans

Mais les élites étaient prêtes à sacrifier l’Europe de l’Ouest au nom de l’anti-soviétisme.

C’est toujours grâce à la ténacité de Roosevelt que les États-Unis apportent leur soutien et leur aide aux Franco-Britanniques dès 1940, puis à l’Union soviétique à partir d’octobre 1941.

Peut-être aussi que de voir les nazis prendre le contrôle total de l’Europe devenait un réel problème pour les américains.

Finalement les américains sont rentrés en guerre que le 7 décembre 1941, suite à l’attaque de Pearl-Harbourg par les japonais, les obligeant à sortir enfin de leur isolationnisme. Trois jours plus tard, les nazis déclarent également la guerre aux USA. Le conflit devient alors mondial.

On peut également se dire que si les américains ont sacrifié une partie de leur jeunesse sur les plages de Normandie, ce n’est pas que pour sauver « le Monde libre », mais pour pouvoir se garder une bonne partie de l’Europe que risquait d’envahir l’Union Soviétique après les nazis.

 

 

Il faut se souvenir que pendant les années qui ont précédé la guerre, de nombreuses personnalités américaines, et pas des moindres, ont montré de la sympathie pour le régime nazi.

On pense à Charles Linbergh, membre actif de l’ « America first » (l’Amérique d’abord), ce mouvement qui s’opposait à toute intervention dans le conflit européen.

Ici Woody Guthrie, rendant un hommage quelque peu particulier au célèbre aviateur.

 

 

On peut citer également l’antisémite Henry Ford, généreux donateur du parti nazi.

 

 

Pour terminer on citera Joseph Kennedy, le père de J.F.K, qui fut ambassadeur à Londres de 1938 à 1940, lui aussi antisémite et qui était pour une politique d’apaisement avec Hitler.

Comme on le voit, si les USA ont longtemps refusé de rentrer dans le conflit de la seconde guerre mondiale c’est parcequ’ils pensaient que ce conflit ne les regardaient pas, mais aussi parceque pour une bonne partie d’entre eux les nazis n’étaient pas si détestables .

 

 

Le 9 juin 1944, trois jours après le débarquement de Normandie, une jeune adolescente prenait la plume pour écrire ces mots: « Chère Kitty, le débarquement se déroule à merveille. Les Alliés ont pris Bayeux, un petit village sur la côte française, et se battent à présent pour s’emparer de Caen. Tous les soirs, les correspondants de guerre parlent des difficultés, du courage et de l’ardeur de l’armée, ils racontent aussi des actes d’éclats inimaginables, des blessés déjà revenus en Angleterre sont aussi venus parler au micro. (…) Ici, l’excitation est un peu tombée; pourtant nous espérons que la guerre sera enfin terminée à la fin de l’année, il serait temps ».

Cette jeune fille ne verra pas la fin de la guerre, puisque deux mois plus tard, au matin du 4 août 1944, le lieu ou elle se cache avec sa famille depuis le mois de juillet 1942 est découvert par la police allemande. Le 3 septembre 1944, le groupe est déporté pour le camp d’extermination d’Auschwitz.

Cette jeune fille s’appelait Anne Frank.

Seul Otto Frank, le père d’Anne, survécut au camp.

 

 

Publicités
Cet article, publié dans C'est politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Le 6 juin 1944 et ses vérités.

  1. CCCP dit :

    Fatizo

    Bonjour

    Il est une chose sur, les américains comme tous leurs alliés ont versé le sang pour nous libérer avec une partie de l’Europe.

    En regardant les cérémonies du 6 juin sur TF1, oui je sais sur TF1 hélas, force est de constater que les raccourci et les approximations sont allées bon train….allant même appeler Hollande, Mitterrand….fallait le faire…

    Au delà de cette approximation, une autre bien scandaleuse est le nombre de morts situés à 30 millions pour l’Europe de l’Est durant la seconde guerre!

    Il parait important de signaler que cette estimation ne concerne en réalité que l’URSS ( appélation d’alors, donc convenable et légitime)! Signifions aussi que ce chiffre de 30 millions de victimes pour la seule URSS est une approximation, faites tant du coté russe et ex URSS que du coté américain.
    Ce même chiffre de 30 millions de victimes soviétiques n’est pour l’instant pas arreter donc pas définitif.
    une première estimations de 10 à 15 millions fut entendu dès la fin de la guerre jusqu’a parvenir à 27 millions puis a une estimation de 30 millions pour le moment. La communauté internationale devrait arreter ce chiffre à 33 millions de victimes soviétiques qui serait selon russe et américain la dernière estimation des pertes coté URSS, si l’on y ajoute les victimes des divers groupes de résistance à l’Est et des pays occupés; ( Serbie, Pologne etc etc) en plus des divers groupes ( roms, tsiganes, gays, handicapés etc etc) TF1 est très loin du compte des victimes à l’Est.

  2. Juste une mise au point qui valait d’être faite. Le journal d’Anne Franck était une lecture obligatoire à l’école.
    Les allemands reprennent le pouvoir économique c’est aussi un point dangereux.
    Bon week end.

    • fatizo dit :

      Si j’ai tenu à inclure le témoignage d’Anne Frank dans ce billet, c’est pour signaler que la guerre était encore loin d’être terminée avec le débarquement, et qu’avant la fin de celle-ci de nombreuses victimes innocentes allaient encore subir l’horreur.
      Bonne soirée Claudielapicarde.

  3. cestnabum dit :

    Fatizo

    Il est nécessaire de repaler celà mais encore ceci
    http://www.michelcollon.info/6-juin-44-ce-qu-on-ne-vous-dira.html?lang=fr

    Rien n’est simple d epar ce monde

    • fatizo dit :

      On nous a longtemps laissé croire qu’il n’y avait qu’en France u’l n’y avait que d’affreux salauds et quelques bons Résistants, mais les USA ne sont guère mieux que nous.
      De plus, je ne l’ai pas mis dans cet article, mais ils ont pas mal récupéré d’anciens nazis scientifiques après la guerre
      Bonne soirée CNabum

      • jean-michel plouchard dit :

        J’aillais le dire Fatizo, von Braum et bien d’autres.
        Mais je serais un peu plus radical sur le fond. L’on sait que si les japonais n’avaient pas attaqué Pearl Harbourg (idée stupide, mais…) et que si Hitler n’avait pas eu l’idée (aussi stupide, mais…) presque au même moment (coïncidences ?) d’attaquer l’URSS, les Etats-Unis auraient pu laisser faire jusqu’à… Question d’intérêts… De même que l’URSS d’ailleurs… Et pour parodier les crachats antisémites et pro nazis de Céline, nous serions dans de beaux draps.
        Mais je n’aimerais pas me retrouver avec une croix gammée sur le bras, ce qui risque de nous arriver bientôt.
        Bonne nuit à toi.

        • fatizo dit :

          Il est peut-être temps de dire qu’il n’y avait pas qu’en France qu’il y avait des salauds à l’époque.
          C’est tout de même incroyable de voir à quel point les ricains ont su se mettre en avant pour ce débarquement On a souvent tendance à vouloir oublier les britanniques et les américains.
          Bonne soirée JMP

      • CCCP dit :

        Ce sont d’ailleurs le américains qui ont donnés le nom d’un nazi à l’un des cratères de la lune en toute indifférence….

        Marchais aurait dit:  » C’est un scandale »!

        je le relai donc!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s