Petit conflit entre le gaz et l’huître

lgjmp72

Alors que l’on vient d’apprendre que, selon l’OCDE, la pollution atmosphérique coûterait chaque année 3600 milliards de dollars (essayez de rajouter les zéros manquants pour le faire en anciens francs, puis de le traduire en euros), ce qui provoque l’interdiction de consommer les huîtres du bassin d’Arcachon, mais toujours pas celle de bouffer des baleines chez les japonais – baleines pourtant fichtrement polluées ; et que l’on vient aussi d’apprendre que notre nouvelle ministre préposée à l’écologie royale, ne serait pas antipathique à l’exploitation d’un gaz de schiste « propre »… On se pose des questions parfois… sur la santé mentale de nos adorables dirigeant(e)s.

Bon, il y a quelques jours, je me posais aussi la question de l’utilité du « s », lorsqu’il est parfois incongru. Alors parlons du « x ».

Pourquoi des voeux prennent un « x » alors qu’un boeuf prend un « f », mais qu’au pluriel, ils prennent (les bovins, pas tes désirs pour des réalités) un « fs », bien que leurs oeuf(s) se prononcent de la même manière… de même que le eu des yeux, d’ailleurs… Et ce sera la question à 1000 $ du jour.

Et tu crois que le neveu va faire la vraivolution, avec mille dollars ? Qu’elle demande ma chatte. Remarque, si tu prends tes désirs pour des réalités, tu peux faire que tes voeux se transforment en boeufs, un peu comme les grenouilles.

« T’as rien pigé, ou tu deviens vieille ? C’est juste une de ses métafiores, au Jean-Mi, pour dire que la poilitique ressemble de plus en plus au coin-coin du canard boiteux, que tu lui mets toujours un « x » à la fin, même au singulier. » Qu’elle répond la cigale. « Mais quand elle est carnarde, boiteuse ou pas, tu mets « ses » à la place du « x ».

« Il aurait dû titrer le boiteux et la boiteuse. » Qu’il dit le chien en sortant promener la fourmi.

« Et à la place du « ses », j’aurais mis SOS ! » Qu’elle ajoute mon araignée qui se ballade dans mon plafond.

Bon, pour le rapport entre le gaz et l’huître, je développerai un autre jour.

72jmp mars2014_4587b

 

Publicités

A propos jean-michel plouchard

Photographe, infohraphiste, réalisateur, et nanar blogueur à ses heures. Et notoirement adepte du Plouc'art, que je suis loin d'avoir inventé.
Cet article a été publié dans C'est politique, L'école en questions.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Petit conflit entre le gaz et l’huître

  1. fatizo dit :

    La pollution atmosphérique provoqué par Sarkozy coûte bien plus cher . Voir l’affaire « big millions » .Belle soirée à vous deux.

    • jean-michel plouchard dit :

      De 8 millions, on est passé à 20, puis à 27, j’attends la suite…
      Bonne soirée à toi

  2. cestnabum dit :

    Jean-Michel

    Malgré les apprences et beien qu’elles soient souvent trompeuses, le pluriel demeure incroyablement singulier

    • jean-michel plouchard dit :

      Mais avec le temps, je ne sais plus qui du pluriel devient singulier, ou l’inverse. Pour le trompeur, par contre, même ma chatte le sait.
      Bonne soirée C’estNabum

  3. CCCP dit :

    Merci a toi, cet article m a détendu!

    CCCP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s