Les imbéciles vous saluent bien

La dictature européenne.

https://www.youtube.com/watch?v=KKryjGXve_4

Le scrutin européen s’approche et les vieilles recettes d’autrefois surgissent à nouveau. L’appareil d’ Etat se mobilise pour propager la bonne parole : l’Europe, cet espace de liberté et de paix, ce havre de prospérité et de bonheur … Il faut être niaiseux pour prétendre le contraire ; seuls les imbéciles et les méchants peuvent croire que l’Europe n’est pas notre salut.

À tous propos, en toute occasion, tous les oligarques au pouvoir et leurs affidés nous serinent ce catéchisme européen. Nous devons nous plier et faire acte de contrition, nous les idiots qui avions voté contre nos intérêts lors d’un référendum, jeté bien vite aux oubliettes de la démocratie. Le discours officiel prononcé le 8 mai n’était qu’un acte de propagande politique. D’autres ont précédé ou ont suivi ; tous sur le même registre. La pensée unique est européenne et l’obscurantisme se trouve en face.

Pour enfoncer le clou, voici qu’ils nous refont la morale, ces journalistes ! Le sentiment pro-européen appartient aux gens cultivés, diplômés, installés, à ceux qui étudient les dossiers, se donnent les moyens de comprendre leurs articles si brillants, si argumentés, si éclairés. Les autres, tous les autres, sont donc des ânes bâtés ; des gens dont l’opinion ne se fonde sur aucun fait, sur aucune raison. S’ils le pouvaient, ces braves valets réclameraient le retour du suffrage censitaire …

Nous sommes donc aux prises avec une vaste opération de propagande pour soutenir un idéal à des années-lumières de la réalité. L’ Europe n’est pas ce vaste ensemble démocratique que l’on veut nous imposer de gré ou de force. C’est, dans les faits, une dictature libérale imposée par une oligarchie corrompue. Les lobbies sont aux manettes, les peuples sont les oubliés de cette farce.

L’ Europe décrète, impose, punit, pourfend au nom d’une vision néo-libérale sans équivoque. La souveraineté des nations est soumise à une clique administrative qui récite le bréviaire du capitalisme sauvage. Le peuple n’est convoqué aux urnes que pour servir de caution à ce putsch permanent. Gare, si jamais l’envie lui prenait de s’opposer, son avis serait immédiatement invalidé par une félonie officielle !

Combattre l’Europe désormais ce serait faire équipe avec le FN ? Le joli raccourci que voilà ; l’argument clef pour supprimer toute velléité de la part des démocrates sincères. Le camp de l’Europe est à lui seul celui de la démocratie. La pensée unique fait merveille et nous devons accepter cette vision simpliste qui ne vise, une fois encore, qu’à nous dénier toute capacité d’analyse et d’observation. Mais pourquoi nous demandent-ils encore notre avis si nous sommes à ce point dénués de raison ?

Comment ne pas voir clairement que les directives européennes sont toutes au service d’un système qui fait reculer un peu plus chaque jour les acquis sociaux, qui impose une prédominance des intérêts privés, qui réfute tout autre modèle sociétal ? C’est un vaste ensemble économique au service de quelques-uns seulement, dans le mépris du plus grand nombre.

L’euro nous a appauvris ; c’est une évidence pour celui qui fait son marché et compare les prix d’aujourd’hui à ceux d’hier. Mais une fois encore, l’observation du quidam se heurte à la liturgie officielle. « Les statistiques sont formelles, cette affirmation est parfaitement erronée et d’ailleurs, vous ne disposez pas des outils complexes pour étayer votre propos » … Comme toujours, en matière européenne, nous ne comprenons rien à rien, nous les abrutis de base par essence !

Je vous prie donc d’excuser ma stupidité. J’en suis navré ! En effet, je ne parviens pas à percevoir, dans votre merveilleux système, le moindre effet positif sur la crise monétaire, les drames dans le Monde, la scission de l’Ukraine, le dictat américain concernant le libre échange, le réchauffement climatique. Je n’ai rien compris : profondément ignorant de tout ce qu’est capable de faire cette Europe-là pour parler d’une seule et même parole, pour infléchir le cours de l’histoire.

Alors, ne me demandez pas de valider, par un vote factice, une dictature qui se moque du parlement européen comme de sa dernière chemise. Vous n’avez pas voulu entendre nos craintes et nos colères, vous avez refusé notre vote, vous avez le désir de nous exploiter davantage encore et de nous nier dans notre expression. Alors, ne venez pas nous importuner, évitez de nous servir votre soupe indigeste ! Ayez au moins la dignité de nous fiche la paix … Votre Europe est tout sauf une démocratie ; évitez-nous cette farce déplacée et si onéreuse !

Souverainement mien.

Publicités

A propos cestnabum

Bonimenteur de Loire
Cet article a été publié dans Agissons l'internet, C'est politique, L'histoire en questions, Politique fiction ?, Questions de société ?. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Les imbéciles vous saluent bien

  1. fatizo dit :

    Ce qui est le plus amusant, c’est de les entendre dire que cette Europe fonctionne mal, qu’il faut la changer, mais qu’il faut absolument voter pour les partis qui sont responsables de ce qu’elle est.
    Je dois vraiment être stupide, mais j’ai beau le retourner dans tous les sens, je n’arrive pas à comprendre ce raisonnement.
    Bonne soirée CNabum

  2. jean-michel plouchard dit :

    L’Europe du fric, non merci, encore une fois je ferai abstinence de vote. Quoi que, il paraît qu’il y a un candidat pro cannabis.

    • cestnabum dit :

      Jean Michel

      J’en viens à penser que l’abstention va les servir et le calcul confirme cette impression

      • jean-michel plouchardplouchard dit :

        C’est bien pourquoi on ne comptabilise jamais l’abstention, elle leur est utile (à tous de droite à gauche) pour conserver leur inutilité et les salaires qui vont avec. Mais ce que j’en dis…
        Bonne soirée C’est Nabum

        • cestnabum dit :

          Jean Michel

          Nous l’avons compris et devons agir en conséquence
          L’explicatons est longue car il y a encore une frange suffisante de gens crédules pour maintenir en place les vieilles structures félonnes

  3. CCCP dit :

    L’Europe, la CECA, la CEE, l’UE…autant d appellation pour un rêve commun, celui d’un continent en paix.
    Un continent sur lequel les ennemis d’hier sont les amis d aujourd’hui.

    C’est cela dont nous avons tous rêvé.
    L’Ecu, l’Euro, autre appellation pour une monnaie commune pour faciliter nos échanges, dans une libre circulation dans une Europe sans frontières.

    La pais est là par chance, entre les ennemis d hier. Entre traité de l Elysée et entente cordiale, nous sommes tous saufs, unis, cheminant main dans la main.

    Puis sans savoir pourquoi, les désillusions, la fin des envolées lyriques, la fin du rêve européen.
    Pourtant l idée était belle, les intentions de départ bonnes.

    Hier l’Europe c’était la paix aujourd’hui l Europe c’est Bruxelles.

    Notre rêve, notre utopie de cette Europe unie est finie.
    Nous guerroyons autrement au sein de cette Europe, pour son budget, son agriculture, ses quotas de pêche, ses subventions aux régions sa capitale culturelle annuelle…

    Entrée en Europe est plus difficile qu entrée éméché en discothèque, plus dur que de sortir de l ‘URSS!
    Vingt huit pays doivent donner leur aval pour une entrée dans l union européenne, c est dire que si la Catalogne devenait indépendante, celle -ci n entrerait jamais dans l UE.

    L’UE c est un représentant de la diplomatie agissant au nom de qui, de quel peuple.
    L’UE c est un « président du conseil européen » mais élu par qui, parlant au nom de qui???

    Qui n ai je pas élu et parlant en mon nom, au nom de mon peuple et des autres qui compose l’UE.

    Qui ai je mandaté pour sanctionner tel état ne respectant pas la règle d’or de l Euro.

    Qui à signé en mon nom le traité de Nice que la majorité de mon peuple a refusé des années plus tôt par référendum.

    L’UE est devenu cette super machine, qui ne reconnais pas le référendum en Crimée et qui ne respecte pas la volonté du Peuple Français qui se prononçais contre le traité de Nice à 55% et que mon pays a tout de même ratifier alors que le résultat du référendum l en empêchait.!

    • cestnabum dit :

      CCCP

      Je ne peux qu’applaudir à vos propos.

      Merci

    • lacaufeu dit :

      Pour le traité de Nice : 55% de non hétérogènes certes mais n’oublions pas 30 pour cent d’abstentionnistes déjà à l’époque…
      En France l’élection du président n’autorise que très peu de contre-pouvoirs dans la cinquième république, donc c’est blanc-seing à tout engagement du pays surtout si les parlementaires l’appuient à l’assemblée. Il ne faut pas en attendre autre chose (cf. traité de Lisbonne)
      L’élection du président de la commission européenne sera cette fois-ci élu par le parlement issu des urnes et c’est vrai qu’en parallèle la légitimité du président du conseil européen et des chefs d’état gouvernementaux (avec son tourniquet) laisse à désirer dans le processus démocratique .

      Pour info.

      (Le candidat du parti remportant les élections européennes sera-t-il automatiquement désigné Président de la Commission ?
      « Oui, si la victoire est suffisamment nette », juge le député européen Alain Lamassoure.
      Le Parlement européen ne pourra toutefois pas prendre l’initiative de proposer aux chefs d’Etat et de gouvernement un candidat à la Présidence de la Commission ; son rôle se limite à un droit de véto qu’il peut exercer sur le candidat proposé par le Conseil européen (réunissant les chefs d’Etat et de gouvernement). Dans ce cas, le Conseil européen est tenu de proposer un nouveau candidat dans le délai d’un mois.
      Mais en pratique, l’influence du Parlement sera d’autant plus grande que les partis politiques européens (et notamment le groupe majoritaire au sein de l’hémicycle) sauront s’organiser pour suggérer au Conseil européen le nom d’un candidat à la présidence de la Commission.
      L’actuelle Commission dite Barroso II a pris ses fonctions le10 février 2010.
      « Les partis politiques européens l’ont bien compris », explique M. Lamassoure, « chacun s’organise pour annoncer à l’avance le nom de son candidat, si bien que le vainqueur sera désigné en fait par le corps électoral lui-même ».
      http://www.consilium.europa.eu/council/what-is-the-presidency?lang=fr)

      http://www.touteleurope.eu/actualite/comment-sera-elu-le-futur-president-de-la-commission-europeenne.html

      Pour terminer au sujet de la référence à la Crimée, nous pourrions aussi parler des conditions de l’indépendance du Kosovo ou en 1975 de la résolution 3385 de l’ONU sur l’occupation illégale de l’île comorienne de Mayotte avec aussi un referendum…. il y a beaucoup à dire sur ces sujets qui sont très complexes et surtout l’expression de rapports de force à géométrie variable.

      • CCCP dit :

        De quelle légitimité parlé concernant von Rampuy lorsque Joe Biden l’américain à l’intention de Poutine indiquait qu’USA et Europe prendraient des sanctions contre la Russie…

        Depuis quand Biden parle au nom de l’Europe, depuis quand Van Rampuy n’est pas assez grand pour s’exprimer seul…

        Depuis quand la politique exterieure de la France dépend des USA ou de l’Europe alors qu’elle est a peine dévolue comme chacun sait à notre propre Ministre des affaires étrangères; celles-ci demeurant la chasse gardée de nos Présidents français et non européen ou us comme ci dessus mentionné!

  4. lacaufeu dit :

    Merci pour votre réponse.
    C’est très difficile pour nous tous d’avoir des idées claires sur la question européenne. Mais des lignes se dessineront et orienteront les choses dans le futur parlement et de manière directive. Malgré l’éparpillement des listes, il y a quand même de la diversité . Certains élus formeront des alliances à l’échelle continentale, qui influeront sur nos vies par-delà les nations, c’est aujourd’hui avéré. D’où la nécessité à mon sens de ne pas rester à l’écart de cette consultation même imparfaite.
    Libre à chacun d’apprécier.
    Bonne journée.

  5. lacaufeu dit :

    Bonjour Nabum.

    Suite à la lecture de votre billet, pourriez-vous apporter quelques éléments sur votre position à l’égard de ce scrutin ?
    Vous soulignez la propagande de l’appareil d’état sans mentionner les professions de foi électoralistes des partis candidats à cette élection et de ceux qui militent pour le boycott…. A part sur Arte en différé pas vu de grande débat sur les candidats à la présidence de parlement? Vous invoquez la morale de ces journalistes, en amalgamant toute une profession ? Beaucoup nous éclairent pourtant avec courage sur la complexité des mécanismes dans des médias accessibles sur le net et en kiosque ou à la radio (RFI-Courrier international-France culture et beaucoup d’autres…. En parlant de propagande celle du oui à l’époque du référendum était très puissante et le résultat a été contraire. Il faut toutefois se souvenir que l’addition de nos votes pour le non était loin d’être homogène entre pros et anti-européens. Certes l’esprit du vote a été détourné par la suite et on a même fait revoter l’Irlande, vous avez raison. Vous parlez d’une oligarchie corrompue et de lobbies aux manettes, pensez-vous sérieusement que pour les scrutins nationaux c’était bien différent y compris sous De Gaulle ou Mitterrand, avec toutes les affaires de l’époque.
    Votre parallèle avec le Front National contre l’Europe m’étonne, ce parti va activement aux urnes, en sachant très bien que le président du parlement sera désormais élu. Des alliances non encore crédibles entre anti-européens verront le jour prochainement. Pour eux, c’est aussi un scrutin tremplin.
    En ce qui concerne les directives européennes qui font reculer les acquis sociaux, c’est surtout à mon sens l’affaiblissement des luttes sociales et des mouvements sociaux coordonnés qui en est la cause. Par ailleurs ses directives protègent aussi parfois les minorités pour les droits, les langues et ce n’est pas négligeable vu les vents contraires qui soufflent à l’heure actuelle.
    Au sujet du pouvoir d’achat lié à la monnaie c’est très inégal suivant les pays et les régions et donc souhaitiez-vous la sortie de l’euro ?
    Vous auriez-pu aborder le nombre important de chômeurs en Europe qui est très significative.
    En ce qui concerne la convocation aux urnes, rien n’oblige à y aller et même en Belgique les sanctions sur les non-votes ne sont pas appliquées, tranquillisez-vous donc …
    Voilà j’ai essayé de vous lire attentivement sans me méprendre sur vos propos, désolé pour la longueur du commentaire.

    Bien amicalement.

    • cestnabum dit :

      Lacafeu

      Longtemps j’ai pensé que le boycott était la meilleure réponse à un scrutin dont finalement on veut nous exclure de bien des manières.
      La multiplication des listes participe ainsi à cette volonté d’éparpiller la contestation en lui retirant toute lisibilité.

      J’avoue ne plus savoir.
      J’ai la conviction qu’un vote clair et hostile à cette mascarade est désormais le plus approprié. Le risque est grand que le FN soit le seul à catalyser cette opposition pour des raisons peu acceptables.
      Je n’ai pas fonction d’appeler clairement à un vote cependant mon choix est fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s