Un premier mai… comme un autre

lgjmp72

Tout le monde sait qu’on ne verra jamais un chat se noyer, ils sont moins crétins que les bipèdes, les chats, ils savent bien que dans l’eau, il y a des requins.

Ceci-dit, le bipède a parfois tendance à noyer les chats…

Salopiaud de bipède. Qu’elle dit ma chatte. Pourrait pas se noyer lui-même, et même se faire bouffer par les requins, les araignées de mer, ou celles qui lui hantent le plafond ! Nan mais !

Bon, c’est premier mai, et nous allons défiler pour quoi ? La « fête du travail », comme presque tout un chacun le pense, mais qui a été baptisée ainsi par Pétain après avoir été la « fête des travailleurs », ou la fête des andouilles qui sont et resteront toujours sous la tutelle d’un patron aussi andouille qu’eux et elles ?

Ce premier mai, repris par toutes les andouilles de la terre au cri  d’unissez-vous, et mon cul c’est du poulet… a été initié notamment par quelques anarchistes aux Etats-Unis dès 1885 et tenté pour la première fois en 1886. Et doit-on rappeler qu’à l’issue de ces premières journées de mai 1886 qui firent quatre morts, nombre de blessés, et quelques poulets occis…

Bien fait pour les poulets ! Qu’elle dit encore ma chatte. Mordre aux vaches !

Faut-il donc rappeler qu’à l’issue de ces premières journées de mai 1886, cinq des « anarchistes » présentés comme les initiateurs du mouvement furent pendus, dont August Spies qui avait écrit :

« Revanche ! Aux armes travailleurs ! Depuis des années vous endurez les plus abjectes humiliations, vous vous épuisez au travail, vous offrez vos enfants en sacrifice aux seigneurs industriels. En bref toute votre vie vous avez été des esclaves misérables et obéissants pour satisfaire la cupidité insatiable et remplir les coffres de votre voleur et fainéant de maître. Aujourd’hui que vous lui demandez de soulager votre fardeau il envoie ses tueurs vous tirer dessus. Pour vous tuer ! Nous vous exhortons à prendre les armes ! Aux armes ! »

« Et si le neveu te parle de vraivolution, tu le pends ? » Qu’elle demande la cigale à la fourmi alors que le chien hurle à la mort.

72muguet

 

Publicités

A propos jean-michel plouchard

Photographe, infohraphiste, réalisateur, et nanar blogueur à ses heures. Et notoirement adepte du Plouc'art, que je suis loin d'avoir inventé.
Cet article a été publié dans L'histoire en questions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un premier mai… comme un autre

  1. fatizo dit :

    Sincèrement, quand je vois tous ces syndicalistes avec, eux aussi , leurs petits uniformes, pour les uns bleus de la CFDT, rouge de la CGT, orange d’un autre…., je me dis que eux aussi se moquent bien de nous.
    Belle soirée à vous deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s