Lettre à mon frère européen.

Je ne sais pas qui tu es, ne connais ni ta croyance ni tes idées. A vrai dire j’ignore ton visage, ton nom, ton âge, ton sexe ou ton adresse… La seule chose que je sais, c’est que tu pourras bientôt comme moi envoyer, si tu le désires, des gens s’asseoir dans un parlement qui certes ne décide pas de tout mais détermine et réglemente chaque jour un peu plus nos vies et surtout celles de nos enfants. Ce parlement reste souvent impuissant devant la commission des nommés non élus, et cette Europe n’est pas la fiancée avec laquelle j’aurais voulu convoler. Je le lui avais dit une fois, mais elle n’en avait pas tenu compte et je m’étais rendu à l’évidence : ce référendum interne ressemblait à une farce… Mais voilà que le vent a encore changé. L’air qu’on respire dans ce parlement n’est plus le même. Un souffle noir circule désormais dans les couloirs et ne s’abstient pas de tourner les têtes du mauvais côté. Je pressens que les nouveaux arrivants populistes voudront  en masse  marquer l’espace de leurs sombres desseins …C’est pour cette raison que j’essaierai d’envoyer quelqu’un qui pourra  leur répondre. Mais avant il faut que j’aille remplir les formalités du vote par procuration – c’est un peu compliqué mais j’y tiens….Certains attendent encore les décisions gouvernementales  alors que chacun sait que la nation a mangé depuis longtemps son chapeau ;  d’autres n’attendent plus rien ou peut-être une chose que les nouvelles réglementations  les obligent un jour à aller voter sous peine de sanctions….

 

Publicités
Cet article, publié dans C'est politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Lettre à mon frère européen.

  1. Petite marrante dit :

    Oui moi j’irai voter Lacaufeu, j’ai encore l’utopie chevillée à mes convictions !!!!
    Bises bien amicales

  2. lacaufeu dit :

    Trés bon reportage diffusé sur Arte à mettre en correlation avec le dernier resultat électoral en Hongrie.
    http://www.arte.tv/guide/fr/050481-000/populisme-l-europe-en-danger?autoplay=1

  3. jean-michel plouchard dit :

    Juste une petite chose, mais importante il me semble. Tu dis : « Un souffle noir circule désormais dans les couloirs et ne s’abstient pas de tourner les têtes du mauvais côté. » Me connaissant, tu comprendras qu’il y a là une phrase (et un mot) étrangement tournée. En tant qu’abstentionniste convaincu (et depuis toujours, sauf au jour où le vote blanc sera vraiment reconnu comme un vote, ou le jour où… mais celui-là n’est pas pour ce soir), et avec ma tête très noire de nanar impénitent, teintée de rouquin, j’ai du mal à imaginer qu’un souffle noir circulant ne s’abstienne pas (ou non) de me tourner la tête de quelque côté que ce soit.
    Il me semble qu’il peut y avoir confusion entre le « souffle noir » (je dirai la peste noire, ou brune comme jadis) et l’abstention. Or, non, en tout cas en ce qui me concerne et beaucoup d’autres je pense.
    Bonne nuit à toi.

    • lacaufeu dit :

      Bonjour Jean-Michel,

      Pour clarifier , c’est aux représentants de ces partis noirs des couloirs que je faisais allusion( Et c’est bien d’eux qu’il s’agit, les anarchistes ne se présentant pas en général aux elections.)
      Je souligne que leurs élus bien qu’ils aient du mal à se réunir en groupes cohérents, ces derniers ne s’abstiennent pas d’utiliser leur vote et leur fonction « tribunitielle » lors de chaque décision.

      Bien amicalement à toi.

  4. fatizo dit :

    Etant contre cette Europe, je ne peux voter à cette élection .
    Je ne revoterai que le jour ou nous serons réellement en danger. D’ici là je suis en grève .
    Bonne soirée Lacaufeu

  5. lacaufeu dit :

    Témoignage édifiant d’un rapporteur à écouter sur les rouages commission-parlement et lobbying…

    http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-apres-le-second-tour-34-%C2%AB-vu-du-berlaymont-l%E2%80%99ecriture-d%E2%80%99un-pouvoir-europeen-a

  6. Nayali dit :

    « L’air qu’on respire dans ce parlement n’est plus le même »
    Et voici ce que disait un habitant de Mantes-La-Jolie « Quand on s’appelle Mohammed ou Malika, et qu’on se réveille le matin dans une ville FN, vous ne pouvez pas comprendre ce que cela fait… »
    Tu as raison Lacaufeu et ce billet là, je vais le diffuser.

  7. desproches dit :

    et ta sœur européenne alors ? Bon, sans rancune, la bise européenne !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s