Eux aussi furent des Stars! Aujourd’hui Joseph Cotten .


Joseph Cotten, de son nom complet Joseph Cheshire Cotten , est né le 15 mai 1905 à

Petersburg (Virginie), et mort le 6 février 1994 à Westwood (Californie).

Issu d’une famille de planteurs, il fait ses études à Washington, joue au football et commence à écrire des critiques de théâtre.

En 1930, il part vivre à New York et réussi à se faire  embaucher comme assistant régisseur à Broadway, puis très vite il fait ses débuts sur les planches.

En 1936, alors qu’il travaille à la radio,il fait la rencontre de celui qui va changer sa carrière, Orson Welles .

Celui-ci l’intègre dans sa troupe, la Mercury’s Company, et participe en 1938  au plus gros canular de l’histoire de la radio, monté par Welles .

En effet, celui-ci réussit à faire croire à près d’un million d’auditeurs que les États-Unis sont attaqués par des extra-terrestres venus de Mars, et que leur danger exige des Américains qu’ils prennent la fuite . C’est le chaos dans tout New York, et les troupes américaines, massées dans le port mais en permission, sont rappelées dans le but de défendre la patrie .

images (5)

Alors que Joseph Cotten n’est plus un jeune premier,(36 ans) , son ami Orson Welles lui offre son premier rôle important, celui du critique de théâtre Jed Leland dans l’un des plus grands films de l’histoire du cinéma,  « Citizen Kane » en 1941 .

images--9-.jpg

Le comédien sera de nouveau dirigé par Orson Welles dans ‘La Splendeur des Amberson’ (1942) , Voyage au pays de la peur(1943) ,’Othello’ (1952),  et ‘La Soif du mal’ (1958)

Les deux amis seront également réunis à l’écran dans le chef-d’oeuvre de Carol Reed , « Le troisième homme »(1949)

Devenu un acteur de premier plan, Joseph Cotten  est contacté par Alfred Hitchcock qui va lui permettre d’interpréter l’un de ses plus beaux rôles dans « L’ombre d’un doute » (1943), film dans lequel il incarne un assassin élégant et charmeur .

Le maître du suspense fera de nouveau appel à lui en 1949 dans « Les amants du Capricorne » .Dans ce film ou il partage l’affiche avec Ingrid Bergman, il campe le personnage d’un ancien forçat antipathique .

Joseph Cotenn avait déjà partagé l’affiche avec Ingrid Bergman dans l’excellent « Hantise » (1944) de George Cukor .

On retiendra également dans les grands films qu’il a interprété dans les années 40 , le magnifique « Duel au soleil » (1947) de King Vidor, avec Gregory Peck et Jennifer Jones .

                           

Un King Vidor qui utilisera de nouveau ses talents dans « La garce »(Bette davis) en 1949 .

On le retrouve aussi dans pluseurs films de William Dieterle, dont « Pekin Express » et « Le portrait de Jennie » .

Cette série impressionnante ou il enchaine les très bons films prend fin en 1953 avec « Niagara » d’Henry Hattaway, film ou il partage l’affiche avec une certaine Marilyn Monroe .

La Soif du mal (1958)  de Orson Welles, El Perdido (1961) de Robert Aldrich,  L’Argent de la vieille (1972) de Luigi Comencini, Soleil vert(1973)  de Richard Fleischer, Les Naufragés du 747 (1977)  de Jerry Jameson et La Porte du paradis(1980) de Michael Cimino, font parti des films qui ont poursuivi cette longue et belle carrière .

images

Parmi ses meilleurs films …..

1941 : Citizen Kane de Orson Welles

1942 : La Splendeur des Amberson de Orson Welles

1943 : L’Ombre d’un doute  de Alfred Hitchcock

1943: Voyage au pays de la peur de Orson Welles

1944 : Hantise  de George Cukor

1944 : Étranges vacances  de William Dieterle

1945 : Le Poids d’un mensonge  de William Dieterle

1946 : Duel au soleil de King Vidor

1948 : Le Portrait de Jennie  de William Dieterle

1949 : La Garce de King Vidor

1949 : Le Troisième Homme  de Carol Reed

1949 : Les Amants du Capricorne  de Alfred Hitchcock

1950 : Les Rebelles de Fort Thorn de Robert Wise

1951 : Pékin express de William Dieterle

1952 : Othello d’Orson Welles

1953: Niagara  d’Henry Hathaway

1958 : La Soif du mal  de Orson Welles

1961 : El Perdido  de Robert Aldrich

1970 : Tora! Tora! Tora!  de Richard Fleischer

1972 : L’Argent de la vieille de Luigi Comencini

1973 : Soleil vert  de Richard Fleischer

1977 : Les Naufragés du 747  de Jerry Jameson

1980 : La Porte du paradis  de Michael Cimino

Publicités
Cet article, publié dans Un peu de rêverie..., est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Eux aussi furent des Stars! Aujourd’hui Joseph Cotten .

  1. jean-michel plouchard dit :

    Tu m’a donné envie de revoir le scopone scientifico, superbe film et un jeu (c’est le cas de le dire) impressionnant de Bette Davis, et de tous d’ailleurs. Dommage que l’on ait presque oublié ce film, toujours d’actualité, malgré une bonne quarantaine d’années.

    Bonne soirée à toi

    • fatizo dit :

      On aurait pu en faire un remake avec Betencourt , avec au générique, Sarkozy , Woerth , Banier et les autres …

      Bon dimanche à toi .

  2. nanoub dit :

    Bonjour Fatizo,
    je m’instruis toujours à lire tes articles sur le cinéma.
    Je ne connaissais même pas le nom de cet acteur…
    Par contre, je connais (quand même!) la plupart des films.
    Bises et bon WE

    • fatizo dit :

      Bonjour Nanou,
      Je pense que beaucoup connaissent cet acteur mai pas son nom .
      Quant à sa filmographie, elle parle pour lui .
      Bises et bon dimanche à toi .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s