Ne dites jamais… Ils m’emmerdent…

lgjmp72

Je ne sais pas pour vous, mais moi, ils m’emmerdent avec leur(s) guerre(s) à la con et à la mord-moi le noeud qui ne servent jamais qu’à alimenter une autre guerre qui, elle-même… Et ils ont même le cul assez léger pour nous raconter à chaque fois que « c’est pas moi, c’est l’autre qu’a commencé ! » Lire la suite

Publié dans Ne dites jamais | 1 commentaire

« La maison des étrangers »(1949) de Joseph Mankiewicz . Une oeuvre trop méconnue.

th (1)

Joseph Mankiewicz  est sans conteste l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma et sa filmographie est là pour le prouver.

« La Comtesse aux pieds nus », « L’Aventure de Mme Muir », « Soudain l’été dernier », « Chaînes conjugales », « Eve », »Jules César », « L’Affaire Cicéron », « Cléopâtre », « Le limier » sont quelques uns de ses très grands films .

Je vais vous parler aujourd’hui d’un film moins connu de son oeuvre, » La Maison des étrangers », sorti en 1949.  Un film très original pour l’époque.

L’HISTOIRE : Max Monetti est de retour à New York. Cet ancien avocat vient de purger sept ans de prison. Son père Gino, banquier soupçonné de pratiques frauduleuses, est mort pendant son incarcération. Les trois autres fils de Gino ont enregistré la banque à leur nom, et, pour eux, le retour de Max n’est pas une bonne nouvelle, il est revenu pour se venger …..

Ce film, qui est un mélange entre le film noir et la tragédie familiale, n’oublie pas d’égratigner au passage la société américaine comme bien souvent dans l’oeuvre de Mankiewicz.

C’est Edward G. Robinson qui tient le haut de l’affiche. Il recevra le prix d’interprétation au festival de Cannes 1949 pour sa remarquable performance .

Le principal personnage féminin, d’une extrême sensualité et à la grande force de caractère, est divinement incarné par une Susan Hayward qui trouve ici l’un de ses plus beaux rôles.

critique-la-maison-des-etrangers-mankiewicz11

On retrouve aussi Richard Conte, acteur qui figurera bien plus tard au générique du Parrain de Françis Ford Coppola. Un Coppola qui de toute évidence s’est fortement inspiré de ce film pour sa célèbre trilogie.

Un patriarche qui sous une bonhomie apparente s’avère être un homme odieux. Il est aussi un banquier qui prend quelques libertés avec la loi. Les 4 fils avec le chouchou qui a tous les droits, le frustré qui n’attend que son tour, le type qui se mouille pas trop et qui reste à distance, et l’inévitable idiot du clan.

Un film avec 3 ou 4 scènes qui restent en mémoire. L’opéra italien, des dialogues étincelants comme toujours chez Mankiewicz, la narration en flashback (une autre spécialité du réalisateur), des personnages forts, et une direction d’acteurs parfaite.

Les personnages féminins sont également d’une grande importance, même lorsque leur rôle peut sembler secondaire.

Même si ce film fut un échec commercial lors de sa sortie, pour l’intelligence de son écriture, pour son originalité, pour son interprétation, il est bien plus qu’un simple film de plus dans la biographie d’un génie du Cinéma.

 

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Tour de France: Bardet, le coureur qui se moque de l’oreillette.

téléchargement

Le Tour 2016 s’achève ce dimanche, et tout comme lors des plus sombres années ou il était dominé par Armstrong et son armada, Froome et son équipe Sky ont écrasé cette grande Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Un Euro 2016 médiocre: Un message pour l’Europe ?

images

L’Euro 2016 a son vainqueur, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne peut satisfaire les amoureux du beau football. Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Autrement loin.

72tim_1924-b

Aujourd’hui est un triste jour… C’est la dernière fois que j’écris sur le blog, je viens d’apprendre que Jean-Michel est parti. C’est lui qui m’avait proposé de publier des billets afin de libérer la parole et de la rendre accessible au plus grand nombre. Oui Jean-Mi, quand je t’ai rencontré il y a quelques années, j’ai découvert ton travail de documentariste sur la danse chère à qui tu sais (Paroles de danse : Cunnigham, Gallota, Preljocaj, Maguy Marin). J’ai aussi vu ton remarquable travail de photographe sur l’Algérie*, terre d’une partie de mes ancêtres. Nous devions faire ensemble un documentaire sur la chanson kabyle qui n’a jamais pu aboutir…Tu étais un ambassadeur sans concession pour la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Il n’ y a qu’à voir ton film (Illusions perdues 1941-1942) sur les camps du Loiret, affaire franco-française où aucun Allemand n’apparaît. Oui ta pensée libertaire et artistique n’avait pas de frontières, pas de limites et, j’en atteste, n’acceptait aucune compromission. Cette rage unique qui pointait parfois au travers de tes mots contre toutes les chapelles te définissait tellement. Tu vas beaucoup nous manquer. Nous continuerons à dire du mieux que nous pourrons et parfois, quand nous faiblirons, nous repenserons à toi et à ton énergie. Alors nous mettrons dans nos lignes nos larmes, nos armes, nos rires, et tous nos espoirs mon frère.

http://www.filmsdocumentaires.com/auteurs/185-jean-michel-plouchard

*https://jmplouchard.wordpress.com/visages-dalgerie/ (La photo ci-dessus en est extraite .)

https://jmplouchard.wordpress.com/author/jmplouchard/

http://data.bnf.fr/15857750/jean-michel_plouchard/

 

 

Publié dans A propos de ce blog, Et si la vie..., Traques d'arts | Tagué | 11 commentaires

A .K ( Abbas Kiarostami)

20244216

Une voiture monte sur la piste. Pendant de longues minutes l’homme roule à bord d’un 4/4 dans une carrière…Dans un après-midi perdu pareil à un jour sans, je suis seul dans cette salle de cinéma, il ne se passe rien et ça n’en finit plus. La voilà donc la palme d’or « Le goût de la cerise » dont ils parlent…Je voudrais partir mais je reste. Qu’est ce que je fais encore ici ? Ensuite je ne parviens pas à bouger, je suis fait. L’homme prend un passager en stop, puis d’autres. Il demande de l’aide, une demande toute particulière en fait, on comprend petit à petit, qu’il veut de l’aide pour son suicide. L’étudiant enturbanné flanqué de sa docte religion n’en pourra mais et redescendra à son tour inutile face au désespoir humain…Une autre fois la musique de Mozart flottera dans la poésie du film « Au travers des oliviers » avec les paysages de cet Iran magnifique. Cette manière absolue de filmer dans la voiture de son père le questionnement léger d’un petit garçon sur les matches de coupe du monde. Les deux glissant vers le désastre d’un tremblement de terre sans nom dans « Et la vie continue ». L’humanisme respirait tous ses films jusque dans le taxi de « Ten » où le compteur oubliait la censure. Son cinéma des derniers temps nous a offert cette relation subtile entre un vieil homme et cette beauté asiatique « Like someone in love » tourné au pays d’Akira Kurosawa. Les deux avaient les mêmes initiales. Emportés mais leur souffle reste. Pour toutes ces raisons il faut revoir leurs films.

 

Publié dans Faites votre cinema | Tagué | Laisser un commentaire

Arrête j’ai peur !

jpeg

«  Ils n’étaient pas dans l’euro, ils n’étaient pas dans Schengen, ils ne sont plus dans l’Union Européenne … Arrête j’ai peur ! »

 La réflexion de mon ami à propos du Brexit m’a scotché si j’ose dire…Le résultat du vote en Angleterre et au Pays de Galles a favorisé la sortie du Royaume-Uni, bien que l’Ecosse et l’Irlande du Nord aient souhaité , elles, le maintien au sein de l’UE. L’Ecosse envisage prochainement une autre consultation afin de rester européenne et beaucoup d’Irlandais du Nord (qui ont connu la guerre civile) veulent le rattachement à la République d’Irlande. Le pays est divisé et l’Europe tremble comme une feuille, la bourse surtout ! On note une augmentation de demandes de passeport irlandais de la part de ceux qui peuvent faire valoir une ascendance. On observera que le vote des jeunes et des grandes villes a été majoritairement pour le maintien dans le Royaume, d’autant qu’en Ecosse l’âge pour participer à cette consultation avait été descendu à 16 ans. Mais rien n’y a fait, ni l’assassinat de la regrettée et déjà oubliée Jo Cox, ni le reste… Des centaines de milliers de Britanniques vivant sur le sol européen (Espagne, France, Portugal) n’ont pu participer à ce referendum, on se demande pourquoi …Nous avons toutes les raisons de nous méfier des référendums, de leurs contours et de leurs conséquences humaines. Gardons-nous de ceux qui veulent nous libérer du joug européen : n’est-ce pas pour mieux nous asservir sous le joug national et nous embrigader en empêchant la circulation des personnes ? De toute façon les politiques économiques et industrielles sont menées à l’échelle continentale ou mondiale. Notre président, celui de la Loi Travail et de la courbe du chômage, avait déjà, bien avant le vote, pris rendez-vous pour lundi à Berlin. Il devrait annoncer un accord sur l’Europe de la défense avec sa partenaire Angela M. * Les marchands de canon n’ont pas de frontières, c’est bien connu, les bombes non plus.

 

* Le Canard enchaîné du mercredi 22 juin 2016.

Publié dans C'est politique | Tagué | 1 commentaire

Interdiction manifeste.

images (1)

Il y a trente ans jour pour jour disparaissait Michel Colucci alias Coluche. Il fut témoin de la grande manifestation syndicale de mars 1979 à Paris pour la survie de la sidérurgie et contre le chômage (qui inspira entre autres son célèbre sketch le Chômeur). Cette année–là, de multiples incidents eurent lieu le 23 mars à Paris lors de la dislocation du cortège. Pour avoir assisté, Place de l’Opéra , à ces violences entre les autonomes et les forces de l’ordre, je peux témoigner de l’attaque des vitrines du magasin LANCEL  par des autonomes et des provocateurs sous la présidence Giscard…Je me souviens aussi de la souricière gare de l’Est et de l’intervention violente des policiers dans le hall avec gazage aux lacrymos de tous les voyageurs. Une autre image me revient : celle du service d’ordre de la CGT escortant au milieu de la manif un petit groupe de CRS acculés à un mur face à l’exaspération des sidérurgistes lorrains. Les cégétistes avaient aussi retenu un casseur qui était en fait un policier infiltré, Gérard L… Alors étudiants, nous exprimions notre solidarité active avec les mineurs désespérés de Lorraine…Le pouvoir socialiste actuel envisage sérieusement l’interdiction des manifestations organisées par la CGT sans faire mention des autres organisations impliquées, ce qui paraît très suspect. La violence de l’époque n’était pas moindre. Les conditions troubles autour de la gestion du maintien de l’ordre existaient déjà. Les peines pour les interpellés (qui tombaient sous la loi anticasseurs) pleuvaient sans distinction sur les violents et les autres. Pourtant jamais le pouvoir en place  n’a interdit les manifestations syndicales. La droite en rêvait, la gauche s’apprête à le faire. Toi qui est toujours à l’affiche, comme ce jour-là sur le boulevard*, Coluche, réveille-toi !

 

 

*(09 ’48  »dans le docu)

http://www.cinearchives.org/Catalogue-d-exploitation-494-348-0-0.html

23 mars 1979 .

« Peu après 17h00, les premiers arrivés place de l’Opéra commençant à se disperser, les autonomes s’affrontent aux CRS ainsi, encore une fois, qu’au service d’ordre de la manifestation. La police, débordée, s’en prend alors aussi aux ouvriers qui se défendent malgré les vaines tentatives du service d’ordre de les en empêcher. Les affrontements entre police et service d’ordre d’un côté, et autonomes et ouvriers de l’autre, ne se terminent qu’au moins vers 20h00, autour de la gare de l’Est assiégée par la police (les autonomes s’y étaient retranchés) et dans le quartier de la Goutte-d’Or. Selon la Préfecture de police de Paris, les incidents ont débouché sur 24 arrestations pour « pillage », « port d’arme », ou « coups et blessures ». En outre, 3 commissaires de police, 20 gendarmes, 25 CRS et 20 gardiens de la paix ont été blessés dans les affrontements avec les autonomes et les sidérurgistes. Ces chiffres sont cependant à relativiser, puisque le communiqué de la préfecture de police est tombé avant la fin des affrontements. Sur le nombre d’arrestations, Jean-Baptiste Casanova parle de 13115, chiffre nettement plus crédible que celui de la police puisque plus de 30 personnes seront condamnées en justice pour des faits de violence lors de la manifestation et des affrontements. En ce qui concerne les blessés du côté des forces de l’ordre, plusieurs sources16 avancent le nombre de 116. Trois photographes et caméramans de presse, ainsi que de nombreux manifestants et passants ont été blessés, dont 8 grièvement. Au niveau matériel, 121 vitrines ont été brisées, 54 magasins ont été pillés, des dizaines de voitures ont été incendiées et quelques barricades ont été montées en travers des rues. Enfin, selon l’AFP, des « Brigades autonomes » auraient revendiqué par téléphone l’attaque de 130 magasins sur le boulevard Haussmann. »

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_autonome_en_France )

http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/16/coluche-anniversaire-mort-19-juin-1986_n_10499236.html

 

 

 

 

 

Publié dans C'est politique, Questions de société ? | Tagué , | 1 commentaire